Navigation – Plan du site
Le genre des controverses

Le genre des controverses

Maxime Cervulle, Virginie Julliard (dir.), « Le genre des controverses », Questions de communication, n°33, 2018, 454 p., Nancy, PUN - Éditions universitaires de Lorraine, ISBN : 978-2-8143-0519-9.
Notice publiée le 28 septembre 2018

Présentation de l'éditeur

Le Dossier contribue à la réflexion sur les rapports entre genre, médias et politique en mettant la question des controverses à l'épreuve d'outils critiques à la croisée des sciences de l'information et de la communication et des études de genre et queer ; ceci pour mettre au jour les transformations idéologiques qu’elles impliquent (remise en cause de conceptions hégémoniques et des rapports sociaux qui les sous-tendent) et la redéfinition d’antagonismes politiques à partir de dispositifs de médiation (télévision, médias numériques, presse, radio, festivals).

Dans les Échanges, Nathalie Heinich répond aux auteur·e·s qui ont discuté ses propositions sur une sociologie pragmatique des valeurs.

Les Notes de recherche s’intéressent à l’usage des stéréotypes dans la communication interculturelle, à une socio-histoire de la presse privée égyptienne, à la construction-circulation des cadrages médiatiques de deux groupes d’extrême droite, à l’altération identitaire dans la fiction et à un modèle éditorial émergeant dans l’industrie DVD liant accès numérique et acquisition physique.

En VO, Nilüfer Narli étudie l’utilisation des smartphones par des réfugiés syriens en Turquie et révèle notamment des usages nouveaux visant, de manière distincte mais interconnectée, la survie, la constitution d’une mémoire de guerre et l’intégration dans le pays d’accueil.

La nouvelle rubrique Focus propose une lecture approfondie d’une œuvre récente et d’une œuvre plus ancienne , ici Médiarchie d’Yves Citton et La Raison graphique de Jack Goody.

Les Notes de lecture rendent compte de plus de 50 publications.

Le genre des controverses

Maxime Cervulle, Virginie Julliard, « Le genre des controverses : approches féministes et queer » ;
Nelly Quemener, « 'Vous voulez réagir ?'. L'étude des controverses médiatiques au prisme des intensités affectives » ;
Fatima Khemilat, « La redéfinition des frontières de l'espace public à l'aune des controverses sur le ‘voile’ : émergence d'une ségrégation ‘respectable’ ? » ;
Florian Vörös, « L’imbrication des rapports de pouvoir dans les dispositifs de débat télévisé à l’ère numérique. Le cas de la controverse sur le racisme en France » ;
Marion Dalibert, « En finir avec Eddy Bellegueule dans les médias. Entre homonationalisme et ethnicisation des classes populaires » ;
Lauren Berlant, Michael Warner, « Sexe en public » ;
Konstantinos Eleftheriadis, « Les festivals queer, lieux de formation de contre-publics transnationaux ».

Échanges

Nathalie Heinich, « Pour une sociologie axiologique ».

Notes de recherche

Christian Agbobli, « ‘Mon dépanneur est vietnamien’ ou les stéréotypes à la rescousse de la communication interculturelle dans le contexte du Québec » ;
Bachir Benaziz, « Fortune et infortune de la presse privée égyptienne. Socio-histoire d’un lieu de production de l’information » ;
Samuel Bouron, Caterina Froio, « Entrer en politique par la bande médiatique ? Construction et circulation des cadrages médiatiques du Bloc identitaire et de Casapound Italia » ;
Hélène Crombet , « L’expérience d’oscillation identitaire dans des dispositifs fictionnels. Autour de deux degrés d’altération » ;
Guillaume Sire, Jean-Valère Cossu, Virginie Sonet, « Un modèle éditorial du troisième type. Adossement de l’accès numérique à l’acquisition des supports physiques dans l’industrie du DVD : le cas de Vodkaster ».

En VO

Angeliki Monnier, « Présentation » ;
Nilüfer Narli, "Life, Connectivity and Integration of Syrian Refugees in Turkey: Surviving through a Smartphone".

Focus

Bernard Miège, « Sur Médiarchie d’Yves Citton » ;
Jean-Marie Privat, « Sur La Raison graphique. La domestication de la pensée sauvage de Jack Goody ».

Haut de page