Navigation – Plan du site
Citoyens de papier en Afrique

Citoyens de papier en Afrique

Des écritures bureaucratiques de soi en Afrique
Séverine Awenengo Dalberto, Richard Banégas (dir.), « Citoyens de papier en Afrique. Des écritures bureaucratiques de soi en Afrique », Genèses, n° 112, septembre 2018, 192 p., Paris, Belin, ISBN : 978-2-410-01413-6.
Notice publiée le 08 octobre 2018

Présentation de l'éditeur

Ce dossier de la revue Genèses intitulé " Citoyens de papier en Afrique " porte sur la vie sociale et politique des papiers d'identification à travers le continent africain. Réfutant l'idée commune d'une Afrique hors de la " raison graphique " et de la cité bureaucratique, il soutient que les sociétés africaines ne font pas que subir un régime d'enregistrement et d'encartement étatique qui leur serait imposé de façon exogène – depuis l'état civil colonial jusqu'à l'ère contemporaine de la biométrie globalisée.
Au contraire, depuis au moins les années 1950, les " papiers " ont constitué une modalité centrale de la reconnaissance des droits (individuels et collectifs) et sont profondément encastrés dans la production et l'expérience ordinaire du monde social. Fondé sur de nouveaux matériaux ethnographiques et archivistiques, ce dossier propose ainsi de revisiter empiriquement la question de la citoyenneté en Afrique en interrogeant les pratiques d'inclusion et d'exclusion qui se matérialisent dans les dispositifs identificatoires et dans la relation que les citoyens ordinaires nouent avec les " pièces " (entendues " d'identité ").
En déplaçant le regard vers le bas, notamment vers les pratiques informelles d'auto-identification et d'auto-encartement du social, les textes donnent à voir des " écritures bureaucratiques de soi " qui permettent de resituer les " identités de papier " dans toute leur épaisseur sociale. Les articles du dossier traient des cas du permis de conduire au Sénégal, de l'état-civil en Côte d'Ivoire, des " certificats indigènes " au Nigéria, de la carte d'identité dans la colonie de l'AOF, enfin des bulletins de décès et permis d'inhumation au Maroc. 

DOSSIER : Citoyens de papier en Afrique

– Introduction
Séverine Awenengo Dalberto et Richard Banégas,

– « Mettre son nom » : revendications familiales au sein de procédures d’identification (Côte d’Ivoire 1950-1970)
Louise Barré,

– Culture professionnelle et culture de l’État. Notes sur l’institution du permis de conduire au Sénégal
Sidy Cissokho,

– Citoyens d’origine contrôlée au Nigeria
Laurent Fourchard,

– Les margouillats et les papiers kamikazes. Intermédiaires de l’identité, citoyenneté et moralité à Abidjan
Armando Cutolo et Richard Banégas,

HORS-DOSSIER
– « Se claquer la bifle » avec ses enquêtés. La construction d’une définition virile du métier de gendarme
Yohan Selponi,

SAVOIR-FAIRE
– Aller aux archives, entrer sur le terrain ? Sur les conditions sociales d’enquêtes en « terrain archivistique »
Mauricio Aranda et Nicolas Simonpoli,

– Se défaire du savoir savant. Réflexions autour d’un engagement ethnographique avec les ambulanciers
Sylvie Morel,

LECTURES
– La leçon d’Athènes
(À propos de : Yannis Tsiomis, Athènes à soi-même étrangère. Naissance d’une capitale néoclassique, Marseille, Parenthèses, 2017)
Christian Topalov, 

– Lire Bourdieu au fil des déclassements. Mobilité sociale, frustration et sociologie
(À propos de : Raphaël Desanti, Lire Bourdieu de l’usine à la fac. Histoire d’une « révélation », Éd. du Croquant, 2017)
Nicolas Roux.




 

Haut de page

Auteurs

Séverine Awenengo Dalberto (dir.)

Séverine Awenengo Dalberto, historienne, est membre de l'Institut des mondes africains (IMAF, CNRS-IRD).

Richard Banégas (dir.)

Richar Banégas est professeur de science politique à l'Institut d'études politiques de Paris (Science Po) et chercheur au Centre de recherches internationales (CERI, CNRS-Science Po).

Haut de page