Navigation – Plan du site
Théorie du membre-fantôme

Théorie du membre-fantôme

Le travail de la pensée ou les figures du corps
Béatrice Mabilon-Bonfils, Théorie du membre-fantôme. Le travail de la pensée ou les figures du corps, Paris, Téraèdre, coll. « Éclaboussements », 2018, 107 p., ISBN : 978-2-14-010024-6.
Notice publiée le 13 octobre 2018

Présentation de l'éditeur

Qu'est-ce que penser ? Construire le réel ou le décrire ? Ou bien encore ne peut-on connaître du réel que ce qu'il n'est pas ? Toute production de connaissance est prise de risques, risque de l'autre mais aussi risque de soi. Tout travail théorique traduit en théorie(s) angoisses, désirs, sympathies, et fantôme de soi. Et si toute activité de recherche comme d'ailleurs toute activité de création artistique n'était que mise en abîme ? Entre psychanalyse et philosophie, la théorie du membre-fantôme interroge le statut du savoir contemporain. Puis l'ouvrage se propose d'en faire un levier d'analyse d'un parcours singulier de chercheure.

Haut de page

Auteur

Béatrice Mabilon-Bonfils

Béatrice Mabilon-Bonfils est sociologue, directrice du laboratoire BONHEURS (Bien-être, Organisations, Numérique, Habitabilité, Education, Universalité, Relation, Savoirs), EA 7517, de l'Université de Cergy-Pontoise.

Publications du même auteur

Haut de page