Navigation – Plan du site
Le goût de l'effort

Le goût de l'effort

La construction familiale des dispositions scolaires
Sandrine Garcia, Le goût de l'effort. La construction familiale des dispositions scolaires, Paris, PUF, coll. « Education et société », 2018, 204 p., ISBN : 978-2-13-062454-7.
Notice publiée le 22 octobre 2018

Présentation de l'éditeur

Et si la réussite des enfants issus des classes moyennes ne reposait pas seulement sur un contexte socioculturel favorable, mais également sur des pratiques d’accompagnement valorisant le « goût de l’effort » ? La question reste néanmoins systématiquement éludée par les travaux de Pierre Bourdieu et Jean-Claude Passeron, qui ont durablement associé la réussite des élèves « bien dotés » à une transmission par « osmose » du capital culturel parental. Plus qu’aux entraînements directs et aux pratiques explicitement tournées vers l’acquisition de savoirs, c’est aux activités culturelles distinctives (sportives, artistiques, musicales, etc.) que l’on attribue l’avantage de ces enfants. Or, cette enquête démontre que si ces pratiques extrascolaires sont bien investies afin de construire des dispositions et une « ouverture », les familles mettent aussi en œuvre des stratégies plus scolaires et interventionnistes qui viennent fortement nuancer l’idée de transmission par « osmose ».

Haut de page

Auteur

Sandrine Garcia

Sandrine Garcia est sociologue, professeure en sciences de l’éducation à l’université de Bourgogne. Elle est notamment l’auteure de Mères sous influence. De la cause des femmes à la cause des enfants (La Découverte, 2011), d’À l’école des dyslexiques. Naturaliser ou combattre l’échec scolaire (La Découverte, 2013) et avec Anne-Claudine Oller : Réapprendre à lire. De la querelle des méthodes à l’action pédagogique ( Seuil, 2015).

Publications du même auteur

Haut de page