Navigation – Plan du site
Migrantes : du bassin du fleuve Sénégal aux rives de la Seine

Migrantes : du bassin du fleuve Sénégal aux rives de la Seine

Nehara Feldman, Migrantes : du bassin du fleuve Sénégal aux rives de la Seine, Paris, La Dispute, coll. « Le genre du monde », 2018, 224 p., ISBN : 978-2-84303-292-9.
Notice publiée le 29 octobre 2018

Présentation de l'éditeur

L'air de la France rend-il plus libre ? À lire des textes sur les femmes migrantes, on pourrait le croire tant l'assertion selon laquelle migration égale émancipation revient fréquemment, de façon latente ou explicite. C'est ce que démontre Nehara Feldman, qui scrute minutieusement la trajectoire de femmes originaires de zones rurales du Mali ayant immigré en France et résidant actuellement dans la région parisienne. Certes, la migration ouvre un nouvel espace et de nouvelles marges de manoeuvre aux femmes. Mais la réalité, plus incertaine, plus contestée, se négocie dans les rapports de pouvoirs quotidiens entre un ici et un là-bas irrémédiablement entrelacés.

L'originalité de cet ouvrage tient au fait que l'auteure ne segmente pas l'espace, mais tout au contraire suit ces femmes de lieu en lieu dans leur spirale migratoire à travers le prisme de la division sexuelle du travail, et ceci en mettant en oeuvre de multiples observations participantes, du village à Bamako puis à Paris, et lors de leurs retours provisoires dans le village de départ. 

Haut de page

Auteur

Nehara Feldman

Nehara Feldman, maîtresse de conférences à l'université de Picardie Jules-Verne, étudie les dynamiques du genre dans un contexte migratoire Mali/France. Ses enseignements portent, entre autres, sur l'anthropologie féministe, la question du corps des femmes comme objet politique en Afrique et sur les relations interethniques.

Haut de page