Navigation – Plan du site
À l'épreuve de la possession

À l'épreuve de la possession

Chronique d'une innovation rituelle dans le Vietnam contemporain
Paul Sorrentino, À l'épreuve de la possession. Chronique d'une innovation rituelle dans le Vietnam contemporain, Nanterre, Société d'ethnologie, coll. « Recherches sur la Haute Asie », 2018, 360 p., ill. Adrià Fruitós, ISBN : 978-2-36519-026-8.
Notice publiée le 30 octobre 2018

Présentation de l'éditeur

Dans ce livre il est question de conversations fragiles avec les morts, d'une cassette funéraire déterrée au beau milieu d'une bananeraie, de séances de possession organisées par des associations scientifiques, de tiges de bambou qui attirent les âmes, d'expéditions menées secrètement à la recherche des corps égarés de milliers de soldats, d’un exorcisme difficile, de lutte contre la superstition et d’expérimentations sur « l’extra-sensorialité », de corps dont on ne sait plus très bien par qui ils sont animés.

Au Vietnam, plusieurs décennies de guerre et de changements politiques ont bouleversé les relations entre les vivants et les morts. Un nouveau rituel émerge, dans lequel des vivants prêtent leurs corps à des parents disparus, permettant à leurs familles de rétablir un contact avec eux et de renégocier la place des ancêtres.

Mais ces nouvelles pratiques suscitent débats et contestations. Ce livre fait la chronique de cette innovation rituelle, dont les enjeux sont loin de se limiter à une prise en charge du deuil : des relations familiales au sécularisme officiel du parti unique au pouvoir, ce sont de nombreux aspects de la société vietnamienne qui sont mis à l’épreuve de la possession. Cet ouvrage décrit une réalité en devenir : on y voit une forme rituelle en train de se stabiliser et, dans ces séances de possession marquées par l’incertitude, la parole des morts est elle-même mise à l’épreuve.

Fruit d’enquêtes de terrain menées dans le nord du Vietnam depuis 2007, ce livre entend contribuer à l’ethnographie des processus de sécularisation à l’œuvre dans le Vietnam contemporain, tout en élaborant une approche pragmatique des pratiques de possession.

Haut de page

Auteur

Paul Sorrentino

Titulaire d'un doctorat en ethnologie de l’université Paris Descartes, Paul Sorrentino a été post-doctorant au Centre Asie du Sud-Est (EHESS-CNRS) et au Max Planck Institute for the Study of Religious and Ethnic Diversity (Allemagne). Après avoir enseigné à l’université Paris Descartes ainsi qu’à l’Institut national des langues et civilisations orientales, il a été élu maître de conférences à l’École des hautes études en sciences sociales en 2018.

Haut de page