Navigation – Plan du site
La fabrique des sous-hommes

La fabrique des sous-hommes

De Birkenau au fort de Queuleu, le grand oeuvre des nazis
Laurent Erbs, La fabrique des sous-hommes. De Birkenau au fort de Queuleu, le grand oeuvre des nazis, Haroué, Gérard Louis, 2018, 80 p., ISBN : 978-2-35763-134-2.
Notice publiée le 29 novembre 2018

Présentation de l'éditeur

Dans l'emprisonnement hitlérien, l'être n'était pas, n'était plus, pour peu qu'il eût seulement un jour été dans l'imaginaire nazi. L'ébranlement de l'idée d'être intervient par l'arrestation qui prédomine sur toute autre et quelconque présomption possible d'innocence. La mise en détention devenait systématique. Les Allemands appliquaient le principe du "plutôt placer dix innocents derrière les barbelés que risquer de perdre de vue un véritable adversaire".
Ainsi, les individus estimés louches furent interpellés sur la base d'une référence à un texte de loi ou de la simple suspicion... Ainsi en fut-il au fort de Queuleu comme dans la plupart des camps érigés par le régime de l'Allemagne nazie. Ce qui nous paraît aujourd'hui absurde et inimaginable, 75 ans après le drame de la Deuxième Guerre mondiale où le pire de la noirceur humaine s'est révélé, nous force à une vigilance de tous les instants.
Alors que certains osent encore contester la réalité de ces horreurs, l'actualité quotidienne montre que l'histoire, malheureusement peut se répéter.

Haut de page

Auteur

Laurent Erbs

Laurent Erbs, docteur en histoire, chargé de cours à l'université de Lorraine (Metz), a obtenu la qualification Maître de conférences en 2013 et 2018. Enseignant dans le secondaire après avoir exercé différents métiers, il est auteur de nombreux articles consacrés à l'histoire sociale du XXe siècle et l'immédiat contemporain.

Haut de page