Navigation – Plan du site
La Commune

La Commune

Henri Guillemin, La Commune, Les Mutins de Pangée, 2018, EAN : 3770001117461.
Notice publiée le 03 décembre 2018

Présentation de l'éditeur

Une autre Histoire de la Commune de Paris - Coffret 3 DVD + 1 livre

Indispensable pour comprendre l’Histoire de France peu enseignée et plus que jamais utile pour comprendre la France d’aujourd’hui.

Filmé dans la sobriété monacale d’un studio de la Télévision Suisse Romande, l’historien-conteur Henri Guillemin livre une analyse approfondie de l’événement politique majeur du XIXè siècle : la Commune de Paris.

Avec la précision d’un horloger helvète, Henri Guillemin décortique la trahison des élites, la bassesse des bien-pensants, la servilité des "honnêtes gens", la veulerie des dominants tout autant que les raisons qui entraînèrent le Peuple de Paris à la faillite.

En 13 épisodes :

La Révolution française - Monsieur Thiers - La Guerre de 1870 - Le siège de Paris - L’avant-Commune - A Versailles - Paris, capitale assiégée - Les gens de la Commune - La vrai France en action - A l’attaque de Paris - La victoire des "honnêtes gens" - Lendemains - Le fond des choses

COMPLÉMENTS

- Henri Guillemin par Patrick Berthier (17 min)

- Si on avait su (13 mn - Iskra - 1973)

Format 4/3 ● DVD toutes zones ● Image et son restaurés

Haut de page

Auteur

Henri Guillemin

Henri Guillemin est un historien et un polémiste français considéré comme anti-conformiste. Il est d'abord élève au lycée Lamartine de Mâcon avant d'intégrer le lycée du Parc de Lyon. Admis à l’École normale supérieure (27e sur 30), il se lie d'amitié avec Jean-Paul Sartre puis devient le secrétaire de Marc Sangnier en 1923 et s’engage résolument en faveur du catholicisme social. Après avoir obtenu son agrégation ès Lettres en 1927, il consacre sa thèse à Lamartine, enseigne durant deux ans à l’université du Caire avant d’être nommé à Bordeaux. Il fuit la France en 1942 et se réfugie en Suisse à Neuchâtel. Après la Seconde Guerre mondiale, il devient attaché culturel à l'ambassade de France de Berne (jusqu'en 1962). Il partagera ensuite sa vie entre la France et la Suisse.

Haut de page