Navigation – Plan du site
Des dispositions au travail.

Des dispositions au travail.

L’origine sociale des pratiques professionnelles
David Pichonnaz, Kevin Toffel (dir.), « Des dispositions au travail. L’origine sociale des pratiques professionnelles », Émulations, n° 25, décembre 2018, 137 p., Louvain, Presses universitaires de Louvain, ISBN : 9782875587121.
Notice publiée le 07 janvier 2019

Présentation de l'éditeur

Ce numéro d’Émulations propose de renouer avec une sociologie générale tout en se concentrant sur une question centrale en sociologie des professions et du travail, celle de l’étude des visions du métier et des pratiques professionnelles. En s’appuyant sur une analyse dispositionnelle, il propose de rendre compte de ces représentations et pratiques au travers d’une étude des trajectoires sociales des travailleurs et travailleuses. S’intéressant à la manière dont des dispositions acquises hors de la sphère du travail contribuent à façonner les carrières, les visions du métier et les pratiques professionnelles, les textes qui y sont réunis montrent l’importance de ne pas séparer l’étude du travail de l’ancrage social des agents. En explorant des contextes de socialisation divers, ces contributions attestent du fait que l’analyse de l’impact de la socialisation antérieure offre de belles promesses à l’étude du travail en contribuant à renouveler les approches en sociologie des professions.

SOMMAIRE

Introduction

- David Pichonnaz, Kevin Toffel – Pour une analyse dispositionnelle des pratiques professionnelles

Articles

- Marlène Bouvet – Du « matheux » bourgeois au « Quant » corporate. Les héritiers des classes supérieures scientifiques à l’épreuve de la finance londonienne

- Émilie Salaméro et Marine Cordier – Appartenance générationnelle et figures professionnelles. Le cas des artistes de cirque en France

- Émilie Saunier – Ce que les expériences extraprofessionnelles font à la pratique professionnelle. Le cas de l’écrivaine Amélie Nothomb

- Gilles Descloux – Socialisation religieuse, engagement militant et carrières professionnelles. Transfert de dispositions et travail de mise en cohérence biographique

- Mélanie Guillaume – « S’en remettre » à l’institution militaire. Les conditions sociales de l'engagement dans l'armée

Entretien

- Muriel Darmon, David Pichonnaz, Kevin Toffel – Entretien avec Muriel Darmon « La socialisation secondaire ne s’exerce pas sur une page blanche mais sur une page déjà écrite et déjà froissée par les expériences antérieures »
 

Conclusions
- Romain Pudal –  Des dispositions. Richesse et finesse d’une notion décriée

Haut de page

Auteurs

David Pichonnaz (dir.)

David Pichonnaz est sociologue des groupes professionnels et du travail. Ses recherches portent sur les métiers relationnels du service public, en particulier le travail social, policier et soignant. Étudiant le travail grâce à l’analyse dispositionnelle, il s’intéresse aux parcours de socialisation des travailleurs et travailleuses, aux débats à propos de l’excellence professionnelle et aux phénomènes de collaboration interprofessionnelle. Les espaces qu’il a le plus investigués sont la police, les maisons de retraite ainsi que les institutions de santé (hôpitaux, centres de réhabilitation).

Publications du même auteur

Kevin Toffel (dir.)

Kevin TOFFEL est chercheur à l'unité de recherche en santé de la Haute École de Santé Vaud.

Haut de page