Navigation – Plan du site
Mobilités et migrations en Méditerranée

Mobilités et migrations en Méditerranée

Vers une anthropologie de l'absence ?
Constance de Gourcy, Kamel Chachoua (dir.), « Mobilités et migrations en Méditerranée. Vers une anthropologie de l'absence ? », Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée, n° 144, 2018, 320 p., Aix-en-provence, Presses universitaires de Provence, ISBN : 979-10-320-0195-0.
Notice publiée le 14 janvier 2019

Présentation de l'éditeur

L’association des termes mobilité et absence qui constituent le cœur de ce dossier suggère un parti pris : celui de penser l’immigration avec et à partir des sociétés de départ afin de ne pas considérer cet intervalle temporel uniquement du point de vue du lieu de la présence mais aussi avec celui de l’absence. C’est en effet cette temporalité effacée et ignorée par la science de l’immigration qu’il convient de réintroduire pour comprendre autrement les expériences plurielles de la mobilité et les interroger à l’aune des transformations induites par le paradigme de la circulation.
Les contributions rassemblées dans ce numéro problématisent les perspectives ouvertes par ce paradigme et explorent des pistes de recherche inédites dont certaines sont mises à l’épreuve des contextes sociaux apparus depuis les révoltes dans le monde arabe. En posant comme hypothèse la nécessité de sonder la densité de l’expérience relationnelle que l’absence révèle ou dont elle est l’indicateur, les auteurs ont relevé le défi de montrer que l’absence n’est pas seulement le contraire de la présence, comme pourrait le laisser penser le remplacement de la « double absence » par la « double présence », mais une autre expérience du social au cœur de laquelle résident les effets de la distance et de la séparation. En réunissant onze contributions de spécialistes, ce dossier entend ainsi contribuer au renouvellement des recherches sur les questions migratoires en faisant de l’absence un poste d’observation inédit des transformations à l’œuvre dans le monde méditerranéen.

SOMMAIRE : 

DOSSIER

- Constance De Gourcy – Introduction : L’institution de l’absence en Méditerranée

I/  Émigrer et s’absenter : des liens ambivalents

- Emmanuel Blanchard – Des Kabyles « perdus » en région parisienne. Les « recherches dans l’intérêt des familles » du Service des affaires indigènes nord‑africaines (années 1930)
- Kamel Chachoua – Un délire bien fondé. Le rite de « l’appel » (asiwel) pour faire revenir l’émigré « égaré » (amjah) en Kabylie
- Eckehard Pistrick – La Sonorité du vide. Comment les migrants se font entendre à travers le son et le silence ?

II/ Situations d’absence au prisme des politiques d’État

- Malika Gouirir – État, Politique et absence : le « statut » des Marocains Résidant à l’Étranger (MRE)
- Azzedine Kinzi – Le dernier voyage. Le rapatriement funéraire des immigrés kabyles de Saint‑Étienne à Tounef en Kabylie
- Valérie Cuzol – Mort et immigration. Négocier l’absence à l’épreuve de la mort
- Lisa Anteby-Yemini – Mourir en migration : le cas des demandeurs d’asile subsahariens en Israël
- Laura Odasso – Une absence genrée : mariage binational, doxa de sexe et nationalité en Méditerranée
- Kamel Chachoua et Constance De Gourcy – Pour quel Droit ? L’ordre juridique et national à l’épreuve de la double absence/présence. Entretien avec Ahmed Mahiou (en ligne: [https://journals.openedition.org/remmm])

III/ L’absence comme ressource dans l’action à distance

- Eftychia Mylona – A Presence without a Narrative : The Greeks in Egypt, 1961-1976
- Claire Demesmay Sabine Russ-Sattar et Katrin Sold – Retour de l’absent: les Tunisiens d’Europe face à la transition politique
- Léo Fourn – Loin de la Syrie, loin de la Révolution. L’expérience de l’absence par les activistes syriens exilés en France

Haut de page

Auteurs

Constance de Gourcy (dir.)

Constance. De Gourcy est maîtresse de Conférences à Aix-Marseille Université, directrice adjointe du département de sociologie et membre du Laboratoire Méditerranéen de Sociologie. Elle s’intéresse aux questions migratoires dans l’espace euro-méditerranéen. Après avoir longtemps travaillé sur les migrations qualifiées dans le champ migratoire France-Algérie et sur les territorialités paysagères, elle se penche désormais sur les situations d’absence produites en contexte migratoire. Ses enquêtes s’intéressent aux différentes techniques d’attachement que mettent en œuvre des familles géographiquement séparées.

Publications du même auteur

Kamel Chachoua (dir.)

 Sociologue, chargé de recherche au CNRS.

Haut de page