Navigation – Plan du site
La battle du rap : genre, classe, race

La battle du rap : genre, classe, race

Marion Carrel, Julienne Flory, Irène Jami, Patricia Osganian, Patrick Simon, Anna Zielinska (dir.), « La battle du rap : genre, classe, race », Mouvements, n° 96, novembre 2018, 180 p., Paris, La Découverte, ISBN : 978-2-348-04087-0.
Notice publiée le 21 janvier 2019

Présentation de l'éditeur

Le rap serait-il ontologiquement politique ? C’est autour de cette question qu’est construit ce dossier de Mouvements, qui part à la recherche du politique dans la façon dont le rap traite les représentations de race, de classe et de genre, entre reproduction et transformation.

La question raciale est au cœur du rap, intrinsèquement liée à celle de la domination de classe, tant les manifestations de l’ordre raciste envahissent l’expérience quotidienne des minorités. Karim Hammou décrit les processus de racialisation à l’œuvre dans l’histoire du rap, ses reformulations dans la circulation transatlantique des États-Unis vers l’Europe et singulièrement la France, et les conséquences de sa reconnaissance culturelle et de son appropriation hors des circuits communautaires des minorités. Il pointe également le développement d’une approche postcoloniale plus spécifiquement européenne. En liant racisme et histoire coloniale, les rappeur·se·s rencontrent la pensée des auteur·e·s de la pensée postcoloniale, Césaire et Fanon entre autres.

SOMMAIRE

Dossier : la battle du rap : genre, classe, race

I. Représentations de genre et de race dans la culture Hip hop

- Keivan Djavadzadeh – The motherfucking bitch era : la transition hardcore du rap féminin aux États-Unis

- Marion Dalibert – Les masculinités ethnoracialisées des rappeur·se·s dans la presse

- Entretien avec Karim Hammou et réalisé par Patrick Simon – Rap en France et racialisation

- Virginie Brinker – Actualité de la pensée de Frantz Fanon dans le rap de Casey

II. Le rap doit-il être politique ?

- Louis Jesu – De la subversion sociale et politique dans le rap français contemporain

- Alice Aterianus-Owanga et Marie Sonnette – Hip hop et mouvements sociaux : l’étayage des luttes sociales et politiques par les rappeurs. Deux exemples en France et au Burkina Faso

- Entretien avec Madj et propos recueillis par Marie Sonnette – « Si on se prétend politiquement engagés, on doit être dans l’action »

- Entretien avec Smockey et propos recueillis par Alice Aterianus-Owanga – « S’engager, c’est simplement assumer son propos et le traduire en actes conséquents »

- David Diallo – La résonance du discours politique dans le rap américain

III. Rap et mouvements sociaux : regards sur le monde

- Lise Segas – Rappeuses féministes latino-américaines : « raptivisme » et féminisme choral

- Entretien avec Anna Tijoux, propos recueillis par Antoine Faure, Antoine Maillet, traduction Antoine Faure et Yves Jouffe – On a commis l’erreur d’enlever l’émotion au politique

- Anna Zielinska – La disparition de la politique : le rap entre Israël et la Palestine, entre Juifs et Arabes

- Luc Chauvin – Rap algérien : d’une révolution culturelle à une autre

- Abdoulaye Niang – Rap en Afrique : faire tourner la roue de l’histoire

- Victor Corona – Le Hip hop latino à Barcelone : un récit des inégalités linguistiques et des discriminations ethniques



Haut de page