Navigation – Plan du site
Une sociologie des musiques populaires

Une sociologie des musiques populaires

Simon Frith, Une sociologie des musiques populaires, Dijon, Les Presses du réel, coll. « Petite Collection ArTec », 2018, préface de François Ribac, ISBN : 978-2-84066-929-6.
Notice publiée le 22 janvier 2019

Présentation de l'éditeur

Deux études, inédites en français, du sociologue et critique musical britannique Simon Frith, pionnier des popular music studies. Le premier texte offre une exploration critique de son champ d'étude à travers la question de l'analyse des textes de chansons populaires. Le second aborde la dimension technologique des musiques populaires.

Ce volume de la Petite Collection ArTec est consacré au sociologue et critique musical britannique Simon Frith, pionnier des popular music studies et l'un des initiateurs de l'Association Internationale pour l'Étude des Musiques Populaires (IASPM). Les deux articles qui composent ce volume, inédits en français, nous montrent comment Frith, selon sa propre expression, prend la musique populaire au sérieux. Qu'il s'agisse de la signification des paroles des chansons pop ou du poids de l'industrie musicale, Frith prend appui sur l'expérience des amateurs pour restituer les multiples sens que nous attribuons à la musique et la manière dont les technologies y contribuent. Attentif aux nombreux zigzags de l'histoire, aux continuités autant qu'aux ruptures, soulignant la diversité des protagonistes, il insiste sur l'importance des controverses, des désaccords et des imprévus, nous rappelant que la « lutte pour le plaisir » ne cesse jamais.

Haut de page

Auteur

Simon Frith

Simon Frith a été formé à la sociologie mais son parcours académique n'a pas été rectiligne. Il a d'abord enseigné la sociologie à l'Université de Warwick, puis a déménagé en Ecosse pour y enseigner, en tant que professeur, les English Studies puis le cinéma et les médias. Sa carrière universitaire s'est achevée à la Faculté de musique d'Edinbourg en tant que Tovey Professor of Music. En parallèle à son activité académique, il a été journaliste musical, critique de rock, et a présidé le jury du Mercury Music Prize pendant 25 ans. Il est un pionnier des Cultural Studies et des études sur les musiques populaires.

Haut de page