Navigation – Plan du site

Claire Blandin (dir.), Manuel d’analyse de la presse magazine

Simon Ngono
Manuel d'analyse de la presse magazine
Claire Blandin (dir.), Manuel d'analyse de la presse magazine, Paris, Armand Colin, coll. « ICOM », 2018, 318 p., ISBN : 978-2-200-61993-0.
Haut de page

Texte intégral

  • 1 Mentionnons tout de même : Cabedoche Bertrand, « Historicité, scientificité et didacticité du disco (...)

1Bien qu’en constante évolution, la presse magazine n’a jusqu’ici que très peu retenu l’attention de chercheurs en sciences sociales1. C’est dans ce contexte que s’inscrit la publication de cet ouvrage. Initié à la suite des rencontres du groupe « Presse magazine, source et objet d’histoire », fondé en 2009 au Centre d’histoire de Sciences Po, il est le fruit de huit années de travail collectif. Constitué de vingt et un chapitres regroupés en trois parties, l’ouvrage dirigé par Claire Blandin a pour ambition d’« ouvrir la voie à de nouveaux champs de recherche » concernant la presse magazine. Cette dernière se différencie de la presse en général par son mode de présentation sur papier glacé, généralement avec des illustrations, et par le fait qu’elle s’adresse au grand public et se développe dans des domaines variés. Selon Claire Blandin, « au sein de la presse écrite, c’est la place accordée aux images qui caractérise la forme magazine » (p. 29). Les analyses auxquelles ont recours les contributeurs de cette étude se situent au croisement de plusieurs champs disciplinaires, à l’instar de l’histoire de la publicité, la sociologie, l’histoire, le marketing, les sciences de l’information, la communication, etc. L’intérêt principal de l’ouvrage réside dans le fait qu’il examine « différents aspects de la vie des magazines, en confrontant systématiquement la parole des chercheurs à celle des professionnels du secteur », et qu’en même temps, il propose des méthodes concernant l’analyse de la presse magazine. Du fait de la densité de l’ouvrage, ce compte rendu s’arrête sur quelques contributions qui nous semblent significatives.

2La première partie « Panorama », composée de cinq chapitres, propose une vue d’ensemble permettant au lecteur d’appréhender la presse magazine dans toutes ses dimensions. Différents cheminements sont privilégiés par les contributeurs. À commencer par les jalons pour une histoire de la presse magazine que pose Claire Blandin dès le premier chapitre. Recourant à l’approche sociohistorique, sa contribution insiste sur le fait que la presse magazine naît de l’enjeu de la reproduction de l’image, laquelle « est la spécificité centrale de ce support ». On apprend que les premiers magazines, des hebdomadaires illustrés, voient le jour durant l’entre-deux-guerres. C’est après la Seconde Guerre mondiale que leur nombre a considérablement explosé. Les années suivantes se caractérisent par la diversification et la segmentation de nouveaux modèles économiques.

  • 2 Legavre Jean-Baptiste (dir.), Presse écrite : objets délaissés, Paris, L’Harmattan, coll. « Logique (...)
  • 3 Ce rappel est à nuancer avec les travaux d’auteurs que nous avons évoqués supra en note de bas de p (...)

3Dans le deuxième chapitre, Émilie Roche et Claire Sécail proposent un état de l’art de la presse magazine comme objet de recherche. Ainsi, elles expliquent que la structuration et l’institutionnalisation d’un champ académique dédié à la presse magazine se sont d’abord opérées dans le contexte anglo-saxon des années 1960, à travers les periodical studies – courant qui s’articule principalement autour des études des identités et des pratiques culturelles. Ensuite, dans les perspectives françaises, les recherches sur la presse magazine débutent dans les années 2000 avec notamment « la fondation de la revue Le temps des médias, en octobre 2003, [qui] a largement contribué à cette reconnaissance » de la presse magazine comme objet de recherche. Cependant, la presse magazine fait partie des « objets délaissés »2 de la presse écrite scientifique. À ce sujet, Émilie Roche et Claire Sécail rappellent que le numéro thématique consacré à la presse magazine publié dans la revue Réseaux en 2001 « reste à ce jour l’unique numéro d’une revue scientifique française entièrement consacré à ce champ de recherche » (p. 41)3.

  • 4 Amossy Ruth, La présentation de soi. Ethos et identité verbale, Paris, Presses Universitaires de Fr (...)

4Le chapitre cinq permet à François Provenzano de se pencher sur le discours de la presse magazine. La notion de discours est prise dans son acception large, intégrant les dimensions linguistiques aussi bien que visuelles. Tout au long du chapitre, l’auteur propose des clés d’analyse du discours de la presse magazine, lequel constitue un carrefour où se croisent les discours publicitaire, politique, scientifique, etc. Ainsi, l’analyse du discours de la presse magazine peut, par exemple, s’intéresser aux formes linguistiques, sémiotiques et rhétoriques. Par ailleurs, concernant les genres du discours, l’auteur propose de s’intéresser aux normes compositionnelles (à l’instar de l’éditorial, du reportage, etc.) et aux scénographies. Ces différentes approches peuvent également être complétées par l’étude des statuts d’énonciateurs, lesquels « sont médiés par des stratégies d’ethos discursifs, c’est-à-dire des manières de construire, dans et par le discours, une image de soi » (p. 98). Pour ce type d’analyse, l’auteur suggère de recourir notamment aux travaux de Ruth Amossy sur la question d’ethos et de l’identité verbale4.

  • 5 Le lecteur pourra sur ce terrain ajouter la récente thèse soutenue par Pham Thi Lan, « La déclinais (...)

5Après ce long panorama, la deuxième partie propose en neuf chapitres une présentation détaillée de chaque secteur de la presse magazine. Les tendances et formes de la presse magazine sont explicitées, durant l’ensemble du XXe siècle. Elles traduisent les évolutions qui se sont opérées au fil du temps dans le domaine de la presse magazine. Dans le sixième chapitre, Bibia Pavard revient sur la(les) presse(s) féminine(s). À la lecture de ce chapitre, on apprend que « la presse féminine est un secteur sous-étudié au regard de son poids économique et du lectorat qu’il touche ». L’auteur fait savoir qu’en 2016, plus de trois millions d’exemplaires ont été diffusés en France. Ce qui caractérise la presse féminine, c’est qu’elle véhicule des stéréotypes genrés, voire contribue à les fonder. Après avoir retracé l’émergence de la presse féminine et esquissé l’histoire de ce secteur, Babia Pavard propose quelques grandes pistes de recherche sur les magazines féminins. Ainsi, l’on peut s’intéresser aux entreprises du secteur d’un point de vue économique5, ou se pencher sur le point de vue des acteurs et actrices de cette presse (patron.ne.s et journalistes). L’auteur présente les grandes pistes de recherche sur les magazines féminins (approche biographique, les réceptions genrées des magazines féminins). Babia Pavard indique qu’ « il s’agit de l’angle actuellement le moins développé des études en France, alors même qu’il existe une longue tradition de travaux anglo-saxons, dans le sillage des cultural studies » (p. 121).

6La troisième et dernière partie de l’ouvrage propose des « Portraits » de professionnels qui ont marqué au fil du temps l’histoire de la presse magazine. Il s’agit notamment de pigistes, de grands reporters, de photographes, de chefs de rubrique, de critiques, de rédacteurs en chef, de directeurs de la photographie. À la différence des autres parties de l’ouvrage, elle s’articule autour de sept entretiens avec différentes personnalités qui ont apporté leur expertise sur les enjeux contemporains du secteur de la presse magazine. L’intervention de professionnels permet aussi de présenter la diversité des métiers de la presse magazine. L’ouvrage se conclut par un glossaire de sept pages présentant et définissant les termes et expressions se rapportant à la presse magazine ou au journalisme, de manière générale.

  • 6 Frère Marie-Soleil, Journalismes d’Afrique, Bruxelles, De Boeck Université, 2016, 256 p.

7Fort de ses contributions éclairantes sur les méthodes d’analyse de la presse magazine, la faiblesse de l’ouvrage se situe dans le fait qu’il se cantonne dans une recherche franco-centrée. Or, des mises en perspective à visée comparative du fonctionnement de la presse magazine dans d’autres parties du monde, notamment en Afrique avec ce que Marie-Soleil Frère nomme les « Journalismes d’Afrique »6 du fait de leurs spécificités, en Amérique ou en Asie, auraient pu apporter un regard plus décentré de l’orientation politique et économique dans le contexte européen, plus spécifiquement français. Toutefois, cette limite n’enlève rien à la qualité et à la richesse de cet ouvrage qui offre non seulement des clés de compréhension d’un objet d’étude en plein développement, mais aussi des orientations méthodologiques pour analyser la presse magazine.

Haut de page

Notes

1 Mentionnons tout de même : Cabedoche Bertrand, « Historicité, scientificité et didacticité du discours d’information médiatique ? La construction du récit commémoratif dans la presse magazine », Les Cahiers du journalisme, n° 13, 2004, p 40-79 ; Charon Jean-Marie, La presse magazine, Paris, La Découverte, 1999 ; Charon Jean-Marie et Rieffel Rémy (dir.), La presse magazine, Paris, Hermès Science Publication, 2001 ; Damien-Gaillard Béatrice, « La presse magazine », in Bernard Lamizet et Ahmed Silem, Dictionnaire encyclopédique des sciences de l‘information et de la communication, Paris, Ellipses, 1997.

2 Legavre Jean-Baptiste (dir.), Presse écrite : objets délaissés, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques politiques », 2004, 352 p.

3 Ce rappel est à nuancer avec les travaux d’auteurs que nous avons évoqués supra en note de bas de page.

4 Amossy Ruth, La présentation de soi. Ethos et identité verbale, Paris, Presses Universitaires de France, 2010, 235 p.

5 Le lecteur pourra sur ce terrain ajouter la récente thèse soutenue par Pham Thi Lan, « La déclinaison au Vietnam de la presse magazine féminine internationale haut de gamme, dans le contexte politico-économique du Doi Moi et de l’ouverture du pays aux industries créatives européennes de la filière Mode : l’exemple du déploiement stratégique de la marque Elle Vietnam », thèse soutenue à l’Université Grenoble Alpes sous la direction de Bertrand Cabedoche, le 10 décembre 2018.

6 Frère Marie-Soleil, Journalismes d’Afrique, Bruxelles, De Boeck Université, 2016, 256 p.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Simon Ngono, « Claire Blandin (dir.), Manuel d’analyse de la presse magazine », Lectures [En ligne], Les comptes rendus, 2019, mis en ligne le 30 janvier 2019, consulté le 21 février 2019. URL : http://journals.openedition.org/lectures/30907

Haut de page

Rédacteur

Simon Ngono

Chargé d’enseignement à l’Université Grenoble Alpes, rattaché au laboratoire Groupe de Recherche sur les Enjeux de la Communication (GRESEC, EA 608).

Haut de page

Droits d’auteur

© Lectures - Toute reproduction interdite sans autorisation explicite de la rédaction / Any replication is submitted to the authorization of the editors

Haut de page