Navigation – Plan du site
Une juste violence ?

Une juste violence ?

Violences et radicalités militantes depuis les années 1970
Caroline Guibet-Lafaye (dir.), « Une juste violence ? Violences et radicalités militantes depuis les années 1970 », Parlement[s], n° 28, 2018, 250 p., Rennes, Presses universitaires de Rennes, ISBN : 978-2-7535-7490-8.
Notice publiée le 07 février 2019

Présentation de l'éditeur

Depuis les années soixante, l’Occident a connu d’importantes vagues de protestations sociales, ouvrières ou raciales, symbolisées par Mai 68. Elles ont conduit parfois à la constitution de groupes qui ont embrassé la violence, voire la lutte armée, dans la décennie suivante. Ce dossier envisage cette radicalisation sous deux angles. D’abord, comment les auteurs de violences radicales légitiment-ils leurs pratiques grâce à leurs interprétations du juste et à leur sentiment d’injustice ? Trois études de cas, l’indigénisme en Bolivie, l’ETA en Espagne et l’anarchisme en Grèce, analysent leurs productions normatives et leurs discours de justification. Des commentaires de sources – presse, affiche, enregistrement audio, bande dessinée et vidéo – élargissent la perspective aux violences radicales en France, Italie et aux États-Unis. Ensuite, la présentation d’une vaste enquête sur les violences militantes commises en France depuis les années quatre-vingt, illustrée par l’exemple du néo-nazisme, donne des pistes sur les démarches innovantes mises en oeuvre pour saisir un phénomène qui, des mobilisations altermondialistes lors des G8 au carnage d’Utøya en Norvège, est toujours d’actualité.

Haut de page

Auteur

Caroline Guibet-Lafaye (dir.)

Directrice de recherche au CNRS, Centre Émile-Durkheim.

Haut de page

Lieu

France

Espagne

Grèce

Italie

États-Unis

Bolivie

Haut de page