Navigation – Plan du site
Le patrimoine comme expérience

Le patrimoine comme expérience

Implications anthropologiques
Jean-Louis Tornatore (dir.), Le patrimoine comme expérience. Implications anthropologiques, Paris, Maison des Sciences de l'Homme, coll. « Ethnologie de la France et des mondes contemporains », 2019, 304 p., ISBN : 978-2-7351-2471-8.
Notice publiée le 14 février 2019

Présentation de l'éditeur

Rassemblant les articles d'une dizaine de chercheurs issus du CNRS, de l'EPHE et des universités de Bourgogne, Nanterre Paris La Défense, Poitiers, Toulouse 2 et Tours, cet ouvrage collectif dirigé par Jean-Louis Tornatore questionne les enjeux contemporains du patrimoine, entre savoir et pouvoir. Le mot et le concept de culture, les phénomènes de sanctification et de patrimonialisation, le patrimoine comme réparation, l’attachement au patrimoine, les conditions de l’élection patrimoniale, la place des communautés et les experts dans la désignation du patrimoine, la patrimonialisation du phénomène migratoire, les formes de médiation du patrimoine, le statut de la mémoire au regard du patrimoine, la concurrence mémorielle, jusqu’à l’usage revendicatif du discours patrimonial…, autant d’aspects approfondis, qui forment au total une socio-anthropologie politique de la relation au passé, que ce passé soit patrimoine, mémoire ou culture.

Les articles réunis interrogent aussi la question de l’expertise et de l’engagement du chercheur, sur des terrains anthropologiques conduits ici en France hexagonale (biou d’Arbois, forges de Syam, citadelle Vauban de Besançon, cité de Carcassonne, cathédrale Notre-Dame de Paris, basilique de Vézelay, friches de la région de Saint-Étienne, Cité nationale pour l’histoire de l’immigration, films d’Armand Gatti pour le CAC de Montbéliard en 1975), mais aussi à l’étranger (Brésil, Colombie, Uruguay et Tonga).

Haut de page

Auteur

Jean-Louis Tornatore (dir.)

Jean-Louis Tornatore est anthropologue, professeur à l'Institut Denis-Diderot à l’université de Bourgogne et directeur du Centre Georges Chevrier – Savoirs : normes et sensibilités (UMR 7366 CNRS-uB), chercheur associé à l’Institut interdisciplinaire d’anthropologie du contemporain-Équipe LAHIC (UMR 8177 CNRS-EHESS) et membre correspondant du Centre de recherche sur les médiations (EA 3476), à l’université de Lorraine.

Publications du même auteur

Haut de page