Navigation – Plan du site
Les paradoxes de la postérité

Les paradoxes de la postérité

Benjamin Hoffmann, Les paradoxes de la postérité, Paris, Les Editions de Minuit, coll. « Paradoxe », 2019, 256 p., ISBN : 978-2-7073-4503-5.
Notice publiée le 22 février 2019

Présentation de l'éditeur

Il n’y a qu’un problème littéraire vraiment sérieux : c’est la transmission des textes à la postérité. Le reste : les modalités de renouveau d’un genre, les singularités d’un style comme le dialogue entre les œuvres, il sera toujours temps de s’y intéresser lorsque les contradictions impliquées par la quête d’approbation d’un public virtuel auront été comprises. C’est à cette tâche que se consacrent Les Paradoxes de la postérité. En démontrant l’échec ultime de toute recherche d’immortalité symbolique par l’entremise de la littérature, ce livre avance qu’il importe de trouver une réponse nouvelle à la question : « Pourquoi écrit-on ? »

Haut de page

Auteur

Benjamin Hoffmann

Né en 1985, Benjamin Hoffmann est docteur de l’université de Yale et professeur de littérature française à l’université d’État de l’Ohio (OSU). Il est l’auteur de romans et d’essais parus en France et aux États-Unis.

Haut de page