Navigation – Plan du site
Crise(s) et mondes du travail

Crise(s) et mondes du travail

Anne-Marie Arborio, Paul Bouffartigue, Annie Lamanthe (dir.), Crise(s) et mondes du travail, Toulouse, Octarès Editions, coll. « Le travail en débats », 2019, 262 p., ISBN : 978-2-36630-087-1.
Notice publiée le 21 mars 2019

Présentation de l'éditeur

Les mondes du travail ont été touchés de plein fouet par la crise financière et économique initiée en 2008, comme par les réponses néolibérales, souvent radicales, qui lui ont été données : accélération de la désindustrialisation, montée du chômage, restructurations d'entreprises, déconstruction du droit du travail visant à flexibiliser les marchés du travail, montée des formes d'emploi dégradées, affaiblissement de la protection sociale, intensification du travail, baisses de salaires, extension de la pauvreté laborieuse et des politiques de workfare.
En Europe, les pays du sud (Grèce, Espagne, …), en ont subi les formes les plus violentes. La crise économique participe de bien d'autres crises. Ce livre, nourri par les XVe Journées internationales de sociologie du travail tenues à Athènes, s'interroge sur la pertinence de la notion de crise(s) et explore les liens entre crise(s) et mondes du travail : quelles sont leurs implications sur le salariat, sur le vécu des travailleurs et des demandeurs d'emploi, et sur les politiques publiques ? En quoi interpellent-elles les objets et les paradigmes de la sociologie et de la sociologie du travail ? Les responsabilités sociales de la discipline n'en sont-elles pas accentuées ?

Haut de page

Lieu

Portugal

Espagne

Grèce

Italie

Québec

Haut de page