Navigation – Plan du site
Visions et visualités

Visions et visualités

Philosophie politique et culture visuelle
Maxime Boidy, Francesca Martinez Tagliavia (dir.), Visions et visualités. Philosophie politique et culture visuelle, Paris, POLI Editions, 2018, 206 p., ISBN : 979-10-94646-05-2.
Notice publiée le 27 mars 2019

Présentation de l'éditeur

Depuis l'annonce d'un " tournant visuel " au début des années 1990, la vision s'est imposée comme un mot-clé dans les sciences humaines et sociales. La visualité, en dépit d'usages foisonnants dans les débats anglo-américains, demeure une notion plus méconnue. A l'appui de la première traduction française du texte fondateur de W.J.T. Mitchell sur le pictorial turn, cette anthologie propose une brève archéologie des Visual Studies comme champ d'études politiques sous la forme d'un tour d'horizon de ces notions polysémiques et plurielles.

Des savoirs féministes sur l'image au rôle séminal du visible dans l'oeuvre de Michel Foucault, des icônes byzantines aux stars d'Hollywood, les six textes rassemblés constituent une anthologie à la fois critique et accessible, qui éclaire les mutations de la pensée politique contemporaine. Reprenant l'argument d'un célèbre ouvrage collectif édité par le critique d'art étasunien Hal Foster, Visions et visualités en questionne l'héritage intellectuel trente ans plus tard, après l'essor global des études visuelles. Où l'on apprend que la visualité n'est pas réductible à un regard socialement construit, mais qu'elle désigne historiquement une capacité politique : une vision en mesure de redéfinir ce qu'est aujourd'hui l'imagination de l'égalité et de l'émancipation.

Haut de page