Navigation – Plan du site
Les paroles militantes dans les controverses environnementales

Les paroles militantes dans les controverses environnementales

Constructions, légitimations, limites
Vincent Carlino, Marieke Stein (dir.), Les paroles militantes dans les controverses environnementales. Constructions, légitimations, limites, Nancy, PUN - Éditions universitaires de Lorraine, coll. « Questions de communication », 2019, 374 p., ISBN : 978-2-8143-0530-4.
Notice publiée le 27 février 2019

Présentation de l'éditeur

Du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes au projet « Montagne d'or » en Guyane, du barrage de Sivens à l’oléoduc géant du Dakota du Nord, les contestations citoyennes se multiplient, et, autour d’elles, émergent toute une série d’acteurs qui élèvent leur voix en faveur des projets ou contre eux. Discours et contre-discours font de la parole publique un enjeu majeur des controverses environnementales.

Ce volume explore et redéfinit les « paroles militantes » en abordant les controverses environnementales en tant que double processus: rhétorique et de publicisation. Il s’agit d’observer finement les logiques qui mènent les militants à élaborer leurs énoncés, les régimes de justification déployés, les enjeux et les effets de ces énoncés dans des arènes publiques. De quelle manière les arguments sont-ils construits? Quelles valeurs sont défendues? En quoi les paroles militantes sont-elles légitimées ou délégitimées dans l’espace public? Ces paroles sont également une façon de dire et raconter l’engagement individuel et collectif à partir de formes d’expression singulières (documentaires, témoignages, blogs, etc.). Les contributions réunies dans ce volume étudient les mises en récit des trajectoires militantes, retracent une archéologie de ces discours, et observent les pratiques narratives de personnes engagées dans les controverses environnementales à l’intersection des approches discursive, pragmatique, médiatique et anthropologique.

 

Présentation

- Vincent Carlino, Marieke Stein – Militants et paroles militantes à l'épreuve des espaces de discussion.

Avant-propos

- Francis Chateauraynaud – De la criticité des causes environnementales.

Définir les identités militantes

- Philippe Hamman, Céline Monicolle – Comment le registre militant est-il désigné dans les recherches sur la « ville durable » ?
- Philippe Chavot, Anne Masseran, Yeny Serrano, Cyrille Bodin, Christine Heimlich, Jean Zoungrana – « Nimby » et fier de l'être : identité, étiquette et visions du territoire ;
- Béatrice Fracchiolla – Discours d'appartenance et discours critique des adhérents verts dans les années 2000 ;
- Benjamin Flammand – La question environnementale dans les dispositifs militants de Lutte ouvrière ;
- Radosveta Krastanova – La controverse au sein du militantisme écologiste, entre manichéisme et (éco)complexité ;
- Guillaume Carbou – Le romantisme de la contestation contre les « GPII » dans les commentaires de presse en ligne.

« Militant », une catégorie en débat

- Lusin Bagla-Gökalp – Un projet nucléaire pour la Saskatchewan : d'un scénario à l'autre ;
- Grégoire Molinatti, Robin Birgé – Les discours de scientifiques envisagés comme paroles militantes ;
- Cyrille Bodin – La vulgarisation contre la participation ;
- Johanna Gouzouazi – Construction d'une expertise (militante) par le discours scientifique ;
- Nina Besana-Mourlaas, Thibaud Saint-Aubin – Enseignements du Projet d'accompagnement des collectifs et territoires (Pacte) mobilisés contre les débordements miniers.

Trajectoire de controverses

- Tarik Chami – In Salah : récit d'une oasis anti-schiste ;
- Aurélien Allouche – De la productivité des controverses quand elles paraissent immobiles ;
- Milo Villain – Voix multiples dans la défense écologiste et citoyenne des océans ;
- Antoine Masson – Stratégies d’alertes et ruses associatives dans la révélation du risque de pollution autour de l’ancienne mine de Salsigne ;
- Caroline Patsias – La politisation des enjeux environnementaux au sein de conseils d’arrondissement montréalais.

Médias et contre-publics

- François Allard-Huver – Discours et pratiques militants au coeur des controverses environnementales : une tension entre stratégie et tactique ;
- Mikaël Chambru – Les pratiques info-communicationnelles de la mouvance antinucléaire ;
- Henri Assogba – Le recours au manifeste comme genre discursif dans la controverse ;
- Marie-Noëlle Doutreix - Rejouer ou déjouer les controverses dans l’encyclopédisme numérique ;
- Nathanaëla Andrianasolo – La contestation à l’épreuve de la circulation des discours entre Facebook et la presse numérique : Le cas de la carrière de Bois Blanc.

Haut de page

Auteurs

Vincent Carlino (dir.)

Vincent Carlino, docteur en sciences de l'information et de la communication à l’université de Lorraine, ATER à l’université de La Réunion, est l’auteur d’une thèse intitulée L’énergie de la contestation. Formes de désaccord et arènes du conflit sur le nucléaire en Lorraine.

Marieke Stein (dir.)

Marieke Stein, maîtresse de conférences en sciences de l'information et de la communication, est spécialiste des controverses environnementales.

Haut de page