Navigation – Plan du site

Severine Gojard, Anne Lhuissier, Faustine Régnier, Sociologie de l'alimentation

Frédérique Giraud
Sociologie de l'alimentation
Séverine Gojard, Anne Lhuissier, Faustine Régnier, Sociologie de l'alimentation, La Découverte, coll. « Repères », 2006, 121 p., EAN : 9782707148452.
Haut de page

Texte intégral

1Faustine Régnier, Anne Lhuissier et Séverine Gojard, chercheuses au Laboratoire de recherche sur la consommation de l'INRA, débutent leur livre en rendant compte des différentes façons de lire la société à travers l'alimentation. Manger n'est pas seulement ingérer des aliments. La façon dont les hommes conçoivent la satisfaction des besoins alimentaires, la définition des aliments comestibles, la manière de les préparer, constituent autant d'activités proprement sociales. Surtout, pour les auteurs, manger, ce serait aussi construire son identité, et cela depuis le plus jeune âge où l'enfant apprend en imitant ses parents à la cuisine, jusqu'à l'adolescent qui forme son rapport à la cuisine en expérimentant des manières nouvelles de faire et des aliments nouveaux. L'alimentation constitue un marqueur identitaire et social des groupes, notamment immigrés, qui peuvent par l'intermédiaire de la cuisine maintenir un lien affectif avec leur pays d'origine.

2Dans un second chapitre est mise en évidence une analyse traditionnelle de la sociologie de l'alimentation, se rapprochant d'une sociologie de la consommation, qui cherche à recenser les déterminants sociaux des consommations. Les pratiques alimentaires sont liées aux milieux sociaux d'appartenance : certains aliments et certains modes de consommation possèdent des degrés supérieurs de légitimité. Ce chapitre brosse le tableau de ces déterminations des pratiques alimentaire de façon complète et synthétique, depuis Halbwachs jusqu'à Bourdieu.

3Les auteures questionnent ensuite les prises en compte contemporaines de l'alimentation. Dans l'histoire de l'alimentation, l'époque contemporaine est caractérisée par la surabondance, le rôle des industriels, et parallèlement la peur de la malbouffe, même si les crises alimentaires existent depuis toujours. Les auteures interrogent également les perspectives les plus récentes d'évolution des pratiques alimentaires : le végétarisme, l'attrait pour la cuisine exotique ou encore le retour au terroir. Ce chapitre offre ainsi un panel pratiquement complet des problématiques actuelles.

4Si les auteures font l'impasse sur l'apport des fondateurs de la sociologie à la sociologie de l'alimentation, ce « Repères » ne déroge cependant pas à la tradition de synthèse de la collection : il offre en effet une perspective bien documentée sur un champ de la sociologie encore éclaté et propose ainsi une vision d'ensemble qui se révélera très utile à celles et ceux qui souhaitent prendre connaissance de l'état d'une question et d'un champ de recherche. On aurait aimé cependant trouver un retour ou une mise en perspective de cet ouvrage par rapport au livre de Jean-Pierre Poulain paru en 2002 et intitulé Sociologies de l'alimentation, qui dessinait lui aussi les contours du champ de la sociologie de l'alimentation. Le « Repères » constitue une bonne entrée en matière plus synthétique et donc moins approfondie que l'ouvrage de Poulain ; ces deux livres se complètent donc bien.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Frédérique Giraud, « Severine Gojard, Anne Lhuissier, Faustine Régnier, Sociologie de l'alimentation », Lectures [En ligne], Les comptes rendus, 2006, mis en ligne le 18 octobre 2006, consulté le 20 août 2019. URL : http://journals.openedition.org/lectures/329

Haut de page

Rédacteur

Frédérique Giraud

Allocataire-monitrice à l’ENS de Lyon, doctorante au Centre Max Weber, équipe DPCS (Dispositions, Pouvoirs, Cultures, Socialisations). Frédérique Giraud est rédactrice en chef de Lectures.

Articles du même rédacteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Lectures - Toute reproduction interdite sans autorisation explicite de la rédaction / Any replication is submitted to the authorization of the editors

Haut de page