Navigation – Plan du site
Genre et activité littéraire

Genre et activité littéraire

Les écrivaines francophones
Delphine Naudier (dir.), « Genre et activité littéraire. Les écrivaines francophones », Sociétés contemporaines, n° 78, 2010, 167 p., Les Presses de Sciences Po, EAN : 9782724631937.
Notice publiée le 01 janvier 2011

Présentation de l'éditeur

Ce dossier " Genre et activité littéraire : les écrivaines francophones " s'est attaché aux expériences d'écrivaines installées en Algérie, en Belgique, en France et au Maroc durant deux périodes historiques : la fin du XIXe siècle et le tournant du XXe siècle. Malgré les disparités propres à chaque contexte géographique et historique, le rapport social de genre persiste. En effet, si les écrivaines appartiennent généralement aux élites sociales et culturelles, il apparaît néanmoins qu'écrire de la littérature et la publier n'est pas une activité " qui va de soi ". Dès lors comment les écrivaines font-elles pour réaliser leurs aspirations littéraires et construire leur individualité créatrice dans le monde du privé comme dans le champ littéraire ? En sortant les manuscrits du tiroir et en les publiant, elles font évoluer les normes de genre. Ainsi, qu'il s'agisse de se défaire des assignations sexuées, de résister au quotidien en franchissant les obstacles matériels et symboliques pour gagner de la confiance en soi, leur capacité d'agir se déploie aussi dans le monde des lettres. Et leur " participation effective " à la vie littéraire se traduit par la création de réseaux féminins et contribue à institutionnaliser les lettres féminines malgré leur faiblesse numérique et symbolique.

Haut de page