Navigation – Plan du site
De la philanthropie à la protection sociale en Europe centrale et du Sud-Est (fin du XIXe siècle - entre-deux-guerres)

De la philanthropie à la protection sociale en Europe centrale et du Sud-Est (fin du XIXe siècle - entre-deux-guerres)

Morgane Labbé, Barbara Lambauer, Vassiliki Theodorou, Stefano Petrungaro (dir.), « De la philanthropie à la protection sociale en Europe centrale et du Sud-Est (fin du XIXe siècle - entre-deux-guerres) », Revue d'histoire de la protection sociale, n° 11, mars 2019, 210 p., Paris, Association pour l'étude de l'histoire de la sécurité sociale, ISSN : 1969-9123.
Notice publiée le 15 avril 2019

Présentation de l'éditeur

L’histoire de la protection sociale dans les pays d’Europe centrale et du Sud-Est demeure un thème peu étudié. Les modèles établis pour rendre compte de l’histoire de l’État-providence occidental ne conviennent pas pour décrire les formes d’organisation de la protection sociale dans cette partie de l’Europe. En outre, la plupart des travaux disponibles dans ce domaine restent calés sur les ruptures que sont les régimes politiques (régimes impérial, démocratique, autoritaire, occupation, communisme) ; peu de recherches portent sur une période couvrant deux régimes. Par ailleurs, les historiographies nationales minimisent en général le développement de la protection sous les régimes impériaux au cours du XIXe siècle. Or, les initiatives réformatrices trouvèrent alors des impulsions diverses entre autonomies municipales, fondations philanthropiques, mobilisations nationalistes et essor des sciences sociales.

Ignorant ces césures, les études publiées ici privilégient quatre organisations philanthropiques actives durant une période relativement courte mais décisive, de la fin du XIXe siècle à l’entre-deux-guerres, au cours de laquelle les trois empires qui les réglementaient disparurent au bénéfice d’États nationaux. Les contributions décrivent des institutions diverses : certaines ont un ancrage local fort, comme la première consultation de protection maternelle et infantile, la « Goutte de lait » ouverte à Łodz (Morgane Labbé) ou comme la « Société d’aide aux pauvres et de lutte contre la mendicité » créée à Zagreb et à Belgrade (Stefano Petrungaro). En revanche, d’autres, comme la « Fondation patriotique pour la protection de l’enfant en Grèce » (Vassiliki Theodorou), affichent tôt une ambition nationale. Enfin, certaines, comme l’Alliance israélite universelle (Barbara Lambauer), interviennent dans un espace transnational. L’ambition des recherches réunies ici est d’ouvrir des réflexions nouvelles sur la genèse et la dynamique de la protection sociale dans les sociétés est-européennes. Ce n’est pas seulement une histoire longue de la protection sociale que l’on contribue à restituer, mais aussi la dynamique propre que les associations philanthropiques ont initiée. Le private welfare qui se substitua, ou bien anticipa les systèmes publics longtemps inexistants, joua un rôle important ; il persista dans la plupart des nouveaux États, les deux secteurs coexistant pour composer une économie mixte de la protection. Ce dossier, dont Morgane Labbé a assuré la coordination, entend ainsi contribuer à une histoire comparée et transnationale de la protection sociale.

SOMMAIRE

Dossier - De la philanthropie à la protection sociale en Europe centrale et du Sud-Est (fin du XIXe siècle-entre-deux-guerres)

- Morgane Labbé – De la philanthropie à la protection sociale en Europe centrale et du Sud-Est (fin du XIXe siècle-entre-deux-guerres)


- Barbara Lambauer – Migration de masse et pauvreté en partance : l’œuvre philanthropique face à l’émigration des Juifs « de l’Est » 1880-1914

- Morgane Labbé – Les débuts de la protection sociale infantile à Łodz. Associations locales et réseaux transnationaux (1900-1919)

- Vassiliki Theodorou – La Fondation patriotique pour la protection de l’enfant en Grèce. De l’action des philanthropes à l’organisation des services publics de santé et de prévoyance pour la maternité et l’enfance (1914-1940)

- Stefano Petrungaro – Mendiants et philanthropie dans la Yougoslavie de l’entre-deux-guerres

Haut de page

Auteurs

Morgane Labbé (dir.)

Docteur en Démographie et Sciences Sociales (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales)

Publications du même auteur

Barbara Lambauer (dir.)

Barbara Lambauer a fait des études d’Histoire à l’université de Graz (Autriche) et a soutenu sa thèse de doctorat en 2000 à l’IEP de Paris.

Vassiliki Theodorou (dir.)

Stefano Petrungaro (dir.)

Stefano Petrungaro est un historien spécialiste de l'Europe orientale à l'époque contemporaine.

Haut de page