Navigation – Plan du site
Anticapitalisme tronqué et populisme transversal

Anticapitalisme tronqué et populisme transversal

Collectif Jaggernaut (dir.), « Anticapitalisme tronqué et populisme transversal », Jaggernaut, Crise et critique de la société capitaliste patriarcale, n° 1, printemps 2019, 430 p., Albi, Crise & Critique, ISBN : 978-2-490831-00-5.
Notice publiée le 07 mai 2019

Présentation de l'éditeur

 Il n'est pas besoin d'être un « anti-système » féroce pour faire admettre à presque chacun que le monde va très mal. Il suffit de lire un journal bourgeois de qualité moyenne pour s'en convaincre chaque jour. Et, de ce point de vue, il ne serait donc pas nécessaire de fonder une nouvelle revue pour diffuser la mauvaise nouvelle.

En revanche, quant à identifier les causes des malheurs en cours, c'est tout autre chose ! Le sujet contemporain se trouve face à une myriade de tentatives d'explication, dont le point commun principal est de ne pas avoir de point commun et de se fragmenter dans une mer d'explications partielles.

Ce qui manque, et qui manque cruellement, c'est la théorie, des efforts cohérents pour comprendre la réalité à travers une théorie. Dans une société habituée depuis longtemps à l'acceptation passive de tous, où les seules forces organisées sont celles qui veulent la poursuite du capitalisme et du spectacle, il est évident que ce que nous devons accomplir aujourd'hui est la critique impitoyable de tout ce qui existe.

SOMMAIRE

- Éditorial : Collectif Jaggernaut – Make Critical Theory Great Again

Dossier : L’anticapitalisme tronqué, lieu de fusion du populisme productif transversal

- Norbert Trenkle – Lutte sans classes. Pourquoi le prolétariat ne ressuscite pas dans le processus de crise

- Mark Loeffler – Populistes et parasites. Sur la logique des populismes productif

- Clément Homs – Les chiens du peuple et du capital. Populisme de construction et populisme de crise dans la dynamique du capitalisme

- William Loveluck – « Populisme économique ». Néo-nationalisme et souverainisme de crise à l’heure de l’épuisement du capital fictif

Haut de page