Navigation – Plan du site
“Sans recourir à la violence” : la société italienne face aux terrorismes et aux mafias (1969-1992)

“Sans recourir à la violence” : la société italienne face aux terrorismes et aux mafias (1969-1992)

Charlotte Moge, Guido Panvini, Pauline Picco, « “Sans recourir à la violence” : la société italienne face aux terrorismes et aux mafias (1969-1992) », Laboratoire italien. Politique et société, n° 22, 2019, Lyon, ENS Éditions, URL : https://journals.openedition.org/laboratoireitalien/2497.
Notice publiée le 28 mai 2019

Présentation de l'éditeur

Ce numéro de Laboratoire italien entend analyser les réactions de la société civile italienne face aux violences terroristes puis mafieuses de 1969 à 1992. Ces violences sont d'abord provoquées par les terroristes d’extrême droite puis par certains groupes d’extrême gauche qui choisissent la lutte armée et mènent de nombreuses actions sanglantes. Au cours des années 1980, les terrorismes et les formes de violence politique diffuses sont peu à peu défaits par la réaction des institutions démocratiques et diverses formes de mobilisation venant de la société civile. Mais parallèlement, dès la fin des années 1970, le sud du pays est aux prises avec la violence mafieuse. Au-delà de la diversité des phénomènes et des différentes réalités territoriales, ces violences ont suscité au sein de la société civile italienne des formes de résistances aux caractéristiques communes, qui s’inscrivent dans une tradition de contestation, mais « sans recourir à la violence ». Dans l’analyse de ces moments où la société italienne a dû faire face à ces offensives violentes et où la démocratie a tenu, les réactions de la société civile n’ont que trop rarement été considérées : c’est à combler ce vide historiographique que ce numéro est consacré.

 

Sommaire

Dossier

- Pauline Picco, Guido Panvini, Charlotte Moge - Politiques de la société civile

- Nando dalla Chiesa - S'opposer au terrorisme et à la mafia : les luttes citoyennes à Milan

- Grégoire Le Quang - Résister à la peur : les mobilisations contre le terrorisme en Italie (1969-1980)

- Guido Panvini, Ottavia Nicolini - L'Estate romana contro il terrorismo

- Charlotte Moge - La Sicile, laboratoire de mobilisation citoyenne contre la mafia (1982-1992)

- Matteo Di Figlia - Da Lotta continua alla religione civile. La memoria di Peppino Impastato nelle storie di quattro militanti

- Diego Gavini - L'utopia palermitana: i gesuiti nella «primavera» dell’antimafia

- Antonino Blando - L’antimafia come risorsa politica

- Marcello Ravveduto - «Voi siete la schifezza di Napoli». Nascita del movimento anticamorra in Campania

- Gregorio Sorgonà - Società e 'ndrangheta: il caso di Reggio Calabria

- Benedetta Tobagi - Le « familialisme moral » des années 2000. L’engagement politique des victimes des massacres, du terrorisme et de la mafia, entre procès, mémoire et histoire

Varia

Paolo Conte - Un journal « mal conçu et mal rédigé » : le Corriere d’Italia (1807-1808), ou comment relire les pratiques politiques des exilés italiens dans le Paris napoléonien

Haut de page

Notes de la rédaction

Le numéro est uniquement disponible en ligne à l'adresse suivante : https://journals.openedition.org/laboratoireitalien/2497. Un tirage papier des articles pourra cependant être fourni au rédacteur ou à la rédactrice qui se proposera d'en écrire le compte rendu.

Haut de page