Navigation – Plan du site
L'illégalité régulière au quotidien

L'illégalité régulière au quotidien

Ethnographie du régime de l'aide d'urgence en Suisse
Giada De Coulon, L'illégalité régulière au quotidien. Ethnographie du régime de l'aide d'urgence en Suisse, Lausanne, Antipodes, coll. « Regards anthropologiques », 2019, 303 p., ISBN : 978-2-88901-131-5.
Notice publiée le 11 juin 2019

Présentation de l'éditeur

Clostère est un centre d’aide d’urgence en Suisse. Ses habitants vont et viennent au sein des longs couloirs où se distribuent des chambres de quatre personnes. La distribution de nourriture à heures fixes ponctue des journées qui s’étirent dans l’attente et l’angoisse d’un renvoi. À l’entrée, des gardes fouillent les sacs et contrôlent les identités. Clostère n’est pas une exception, mais un lieu aujourd’hui ancré dans la normalité avilissante de la politique d’asile suisse. Dès 2008, l’extension de la suppression de l’aide sociale à toutes les personnes déboutées du droit d’asile se matérialise par l’ouverture de centres d’aide d’urgence, où seul le minimum vital est délivré. Les personnes n’ayant pas suivi l’ordre de quitter le territoire y sont soumises à un contrôle quotidien.

À partir d’une approche ethnographique, ce livre retrace les journées des habitants de Clostère au fil des aléas de la régulation intensive de leur vie par les autorités suisses. Le livre se tisse autour de récits poignants et instructifs de femmes et d’hommes immobilisés des années entières, conservant l’espoir d’être un jour régularisés. L’illégalité régulière est une tentative de nommer l’essence de ce paradoxe: la vie des personnes logées dans des foyers d’aide d’urgence prend forme au cœur d’un appareil administratif qui a comme raison d’être leur disparition du territoire suisse. Ce livre rend hommage à celles et ceux qui refusent de disparaître.

Haut de page

Auteur

Giada De Coulon

Giada de Coulon est docteure en anthropologie de l’Université de Neuchâtel. Elle a effectué plusieurs travaux de recherche portant sur les processus d’exclusion de personnes étrangères en Suisse. Elle travaille pour l’association Vivre Ensemble, qui propose un service de documentation et d’information sur le droit d’asile.

Haut de page