Navigation – Plan du site
Islam et politique au Sahel

Islam et politique au Sahel

Entre persuasion et violence
Rahamane Idrissa, Islam et politique au Sahel. Entre persuasion et violence, Niamey, EPGA, 2018, 440 p., traduction française par l'auteur.
Notice publiée le 27 juin 2019

Présentation de l'éditeur

« Les idéologies ont besoin d’ennemi pour prospérer, pas la religion ». À travers cinq études de cas sahéliens, ce volume s’atèle à la tâche ardue de distinguer l’islam des idéologies politiques qui, sur la base de ses théologies, s’efforcent de conquérir le pouvoir de gouverner afin de changer la société. Bien que ces idéologies tirent leur légitimité de la religion, l’auteur montre qu’il s’agit d’entreprises temporelles et séculières définies par leur confrontation avec d’autres idéologies – aussi bien libérales que progressistes – à l’intérieur de l’arène de l’Etat-nation. Comme toute idéologie, elles visent à faire usage du pouvoir politique pour changer les sociétés, se servant à cet effet de diverses méthodes de persuasion, mais passant aussi parfois à la violence.

Les deux questions clés du livre sont : d’où viennent ces idéologies et pourquoi mènent-elles parfois à la violence ?

Les idéologues du radicalisme salafiste sont à l’œuvre dans les cinq pays du Sahel – le Burkina Faso, le Niger, le Sénégal, le Mali et le Nigeria (du Nord) – mais la violence a récemment connu son épicentre dans le Nord Mali et le Nord Nigeria. Sur la base d’un cadre théorique analysant l’évolution des idéologies, et de diverses méthodes d’analyse historiques, l’auteur retrace l’émergence du radicalisme salafiste dans chacun de ces pays. Il montre notamment qu’elles trouvent leur origine dans une étincelle allumée par le choc cataclysmique entre des processus concurrents d’islamisation et de colonisation, dans les années 1940. Cependant, alors que l’étincelle a tourné à l’incendie au Mali et au Nigeria, elle n’a créé que des flambées mineures au Niger et au Burkina et n’a guère eu d’effets brûlants au Sénégal. En examinant soigneusement les trajectoires du radicalisme salafiste en lien avec l’évolution de la vie politique nationale dans chacun des cinq pays du Sahel, l’auteur parvient à des conclusions décisives sur leurs divergences et similarités. Étant donné les nombreux points communs entre ces pays, ces divergences indiquent, en particulier, que les processus historiques, le comportement des dirigeants étatiques et les configurations sociologiques propres à chaque pays comptent ; elles nous poussent aussi à éviter de tirer des conclusions hâtives sur l’existence de contradictions « naturelles » entre religion (islam) et laïcité ou démocratie.

Haut de page

Notes de la rédaction

Ce livre est la traduction française par l'auteur de : The Politics of Islam in the Sahel. Between Persuasion and Violence, Londres, Routledge, 2017.

Haut de page

Auteur

Rahamane Idrissa

Rahamane Idrissa est un politiste de nationalité nigérienne, membre du Laboratoire d'études et de recherche sur les dynamiques sociales et le développement local (Lasdel). Il est actuellement enseignant-chercheur au Centre des études africaines de l'université de Leyde, aux Pays-Bas. Il est l'auteur de Historical Dictionary of Niger (2012) et le coauteur de L'Afrique pour les nuls (First, 2015).

Haut de page