Navigation – Plan du site
Loi et jugement

Loi et jugement

Une enquête sur le problème de la pratique du droit
Carl Schmitt, Loi et jugement. Une enquête sur le problème de la pratique du droit, Paris, EHESS, coll. « Translations », 2019, 167 p., trad. Rainer Maria Kiesow, ISBN : 978-2-7132-2771-4.
Notice publiée le 28 juin 2019

Présentation de l'éditeur

Comment savoir si une décision judiciaire est correcte ? Telle est la question qui se pose à nous tous, qui souhaitons que le droit vienne à notre secours quand nous en avons besoin. En 1912, celui qui n’est pas encore le sulfureux Carl Schmitt donne à cette interrogation une réponse surprenante qui, aujourd’hui peut-être plus que jamais, nous parle encore. Dans Loi et jugement, ouvrage de jeunesse brillant et érudit, traduit et replacé par Rainer Maria Kiesow dans une perspective critique, on perçoit déjà le goût de l’auteur pour la rhétorique, le style et, plus précisément, le goût pour les concepts en opposition, pour les mots en guerre, par lesquels il deviendra célèbre : ami/ennemi; légalité/légitimité; théologie/politique; règle/exception; État/mouvement/peuple; terre/mer; mais aussi juif/aryen. Or c’est avec l’examen de la relation loi/jugement que tout a commencé. Y a-t-il harmonie ou tension? Déduction ou déconnexion? Continuité ou rupture? Là réside tout le problème de l’État de droit et de l’état de légalité – une question toujours ouverte.

Haut de page

Auteur

Carl Schmitt

Figure majeure des théories de l’État, de la constitution, de la dictature, de la démocratie, forgées sous la république de Weimar, Carl Schmitt (1888-1985) fut le juriste le plus important à se rallier à la barbarie nazie. Il a bénéficié d’une vaste réception à l’échelle internationale et continue d’être très présent dans les débats politico-philosophiques actuels. Ses écrits sont largement traduits en français. Il est notamment l’auteur de Théologie politique [1922], Théorie de la constitution [1928], Légalité et légitimité [1932], Les trois types de la pensée juridique [1934], Le Nomos de la Terre [1950], Théorie du partisan [1963].

Haut de page