Navigation – Plan du site
L'inévitable prison

L'inévitable prison

Marc André, Susan Slyomovics (dir.), « L'inévitable prison », L'Année du Maghreb, n° 20, 2019, 302 p., Paris, CNRS, Iremam, ISBN : 9782271126436.
Notice publiée le 04 juillet 2019

Présentation de l'éditeur

Avec une majorité d’édifices construits à l’époque coloniale et maintenus en usage après les indépendances, la prison est le « panoptique » par excellence dans lequel se réfléchissent deux siècles d’histoire du Maghreb.
Plus précisément, l’Algérie, colonie de peuplement pendant 132 ans, constituée de trois départements français et marquée par deux longues guerres de conquête (1830-1871) et de décolonisation (1954-1962), offre un terrain d’analyse particulièrement fécond pour comprendre non seulement la similarité dans la différence du système carcéral édifié outre-mer, mais aussi les héritages de ce système après l’indépendance en Algérie comme en France. De fait, la prison fût un outil de domination coloniale, de répression politique et d’exploitation économique. Elle a détenu massivement les colonisés et les indésirables français (militaires ou opposants), femmes ou hommes, au sein d’un réseau carcéral complexe, car englobant de très nombreux sites répressifs transformés en prisons (camps, hôpitaux psychiatriques, casernes, etc.), et mondial, puisqu’incluant dans un même ensemble la colonie, sa métropole, et les bagnes de Guyane ou de Nouvelle-Calédonie. Elle a aussi été, bien sûr, un foyer de résistances largement réinvesti dans l’Algérie nouvelle.
À partir de sources très différentes (enquêtes orales, rapports d’expertises psychiatriques, ego-documents, archives administratives, policières et judiciaires, oeuvres d’art, etc.), de regards croisés d’anthropologues et d’historiens, de quelques éléments de comparaison avec la Tunisie, ce dossier montre comment la prison fut omniprésente et à quel point elle hante encore les mémoires. Inévitable, donc.

SOMMAIRE : L'inévitable prison

- Marc André et Susan Slyomovics – L’inévitable prison. Éléments introductifs à une étude du système carcéral en Algérie de la conquête coloniale à la gestion de son héritage aujourd’hui 

Prisons algériennes

- Nadia Biskri – Un établissement pénitentiaire singulier dans «l’archipel punitif» de l’armée française en Algérie : L’établissement des fers de Douera puis de Bône (1855-1858) 

- Linda Amiri – Exil pénal et circulations forcées dans l’Empire colonial français. Le cas particulier du convoi de « forçats arabes »* du 27 juillet 1868 vers la Guyane française

- Marine Coquet – Bagnards, « arabes » et porte-clefs en Guyane : Naissance et usages d’un rôle pénal et colonial (1869-1938) 

- Benjamin Claude Brower – Regroupment Camps and Shantytowns in Late-Colonial Algeria

- Sylvie Thénault – Les papiers de Baya Hocine. Une source pour l’histoire des prisons algériennes pendant la guerre d’indépendance (1954-1962) 

- Khedidja Adel – La prison des femmes de Tifelfel : Enfermement et corps en souffrance

- Susan Slyomovics – Des lieux pour un « non-lieu » : Le camp algérien Paul-Cazelles et Hocine Kahouadji, militant FLN

- Fanny Layani – Fresnes, « prison algérienne »*? (1954-1962)

- Paul Marquis – Du camp à l’asile : Les hospitalisations psychiatriques d’internés et de détenus politiques pendant la guerre d’indépendance algérienne

- Marc André – Expériences carcérales et traductions picturales. Le témoignage du peintre et objecteur de conscience Didier Poiraud durant et après la guerre d’indépendance algérienne (1961-1964)

- Saphia Arezki – Les camps d’internement du sud en Algérie (1991-1995). Contextualisation et enjeux 

Une comparaison tunisienne

- Antoine Hatzenberger – Bourguiba d’une prison l’autre

Haut de page

Auteurs

Marc André (dir.)

Maître de conférences en histoire contemporaine, Université de Rouen, membre du Groupe de Recherche d’histoire (GRHis) et chercheur associé au Laboratoire de recherches historiques Rhône-Alpes (Larhra).

Publications du même auteur

Susan Slyomovics (dir.)

Professeure, Département d’Anthropologie, Université de Californie, Los Angeles, USA.

Haut de page