Navigation – Plan du site

Yann Scioldo-Zürcher, Marie-Antoinette Hily, Emmanuel Ma Mung (dir.), Étudier les migrations internationales

Abdoulaye Ngom
Étudier les migrations internationales
Yann Scioldo-Zürcher, Marie-Antoinette Hily, Emmanuel Ma Mung (dir.), Étudier les migrations internationales, Tours, Presses universitaires Francois Rabelais, coll. « Migrations », 2019, 388 p., ISBN : 978-2-86906-695-3.
Haut de page

Texte intégral

1Devenues à l’aune de ce vingt-et-unième siècle un problème de société focalisant l’attention de la communauté scientifique, les migrations internationales se déclinent de manière protéiforme et plurielle. Elles continuent de susciter et de retenir l’attention des chercheurs qui les étudient et les analysent sous différents angles d’observation, à partir des pays de départ, des espaces de transit mais également des pays d’accueil, posant inéluctablement la question : comment étudier, analyser et comprendre les migrations internationales ?

2Cet ouvrage collectif dirigé par Yann Scioldo-Zürcher, Marie-Antoinette Hily et Emmanuel Ma Mung Réunit des contributions de géographes, sociologues, anthropologues, psychologues et démographes qui ont pris le pari d’exposer les enjeux des migrations internationales sous plusieurs facettes et angles d’observations. « Chaque contribution décrit l’émergence d’un domaine de recherche, entre demande publique avec ses objectifs propres et exigence d’une autonomie de la recherche, qui se donne le temps de la production des savoirs et se soucie de construire de nouvelles thématiques » (p. 12).

3L’ouvrage s’ouvre sur une excellente introduction qui situe l’enjeu de présenter les travaux de recherche d’un grand laboratoire spécialisé dans l’étude des migrations internationales, en l’occurrence Migrinter.

  • 1 Jean-Pierre Boutinet, Anthropologie du projet, Paris, Presses Universitaires Françaises, 2012, p. 7 (...)

4La première partie, « Espaces migratoires et territoires circulatoire », interroge les expressions « champ », « projet » et « expérience migratoire » mais également la mobilité des mineurs venant des pays africains et ayant atterri sur le sol européen. La focale est mise sur l’expérience migratoire des mineurs, en particulier sur les risques qui ponctuent leur chemin dans la migration et les opportunités offertes. L’expression champ migratoire invite à prendre en compte essentiellement la dimension spatiale de l’espace géographique dans l’étude des migrations internationales. Quant au projet migratoire, il « désigne généralement l’intention de quitter un lieu pour un autre et/ou l’accomplissement même de la migration » (p. 58). Quelle que soit la dimension du projet, il contient un caractère prévisionnel d’où l’idée d’« une anticipation opératoire, individuelle ou collective d'un futur désiré »1. Le projet migratoire est le plus souvent sous-tendu par des objectifs que se fixe le candidat à la migration qui mobilise l’ensemble des ressources dont il dispose et celles de ses proches (familles, amis) pour les réaliser.

5Focaliser et centrer les analyses sur les « expériences migratoires » dans l’étude des migrations internationales invite à mettre en avant une posture privilégiant de donner la parole aux migrants à travers une approche axée sur les récits et la description des pratiques. En réalité, il s’agit de passer du niveau macro au niveau micro pour tenter d’expliquer et de comprendre les problématiques et les enjeux liés aux migrations internationales.

6La deuxième partie de l’ouvrage s’articule autour du rapport entre migrations et dynamiques urbaines. Les migrations internationales contemporaines sont analysées au prisme de la ville, à travers ses transformations, ses mutations, ses changements, ses créations.

7Dans la troisième partie, « Migrations et société d’origine », il s’agit d’interroger les effets des migrations sur les sociétés de départ. La question du retour est étudiée par Yann Scioldo-Zürcher avec des analyses fines et documentées, tandis que la relation entre migrations, minorités et technologie de l’information et de la communication est explorée par Fathallah Daghmi et Isabelle Rigoni.

  • 2 Michel Agier, Gérer les indésirables, Des camps de réfugiés au gouvernement humanitaire, Paris, Fla (...)

8La quatrième et dernière partie de l’ouvrage, « Des réfugiés aux politiques d’asile », traite de l’accueil du droit des réfugiés et des politiques d’asile mis en œuvre par les États européens pour gérer au mieux ces « indésirables »2, selon la terminologie proposée par Michel Agier.

9L’ouvrage apporte de nombreux éléments d’éclairage sur les concepts et expressions mobilisés dans l’étude des migrations internationales et permet ainsi de comprendre les dynamiques et problématiques qui sont mis en relation avec ces migrations. Son intérêt est de présenter de manière très approfondie et documentée la synthèse de plusieurs années de recherche sur les migrations internationales effectuée par des chercheurs du laboratoire Migrinter. L’ouvrage offre ainsi un cadre d’analyse assez riche de compréhension des migrations internationales à l’heure actuelle à travers les contributions de chercheurs reconnus dans leurs domaines et ayant une connaissance fine des migrations internationales.

  • 3 Sur la question des mineurs isolés étrangers, on se rapportera avec intérêt à l’excellente synthèse (...)

10On retrouve dans cet ouvrage, à la faveur des 32 contributions, des questionnements et des analyses renouvelées sur les questions et les enjeux liées à l’étude et à l’analyse des dynamiques migratoires internationales. De la clarification et de l’éclairage des notions et expressions d’espaces migratoires, de territoires circulatoires, de champ migratoire, de projet et expérience migratoire, de parcours migratoires au lien entre migration et développement local ou migration et santé en passant par la problématique des mineurs en mobilité3, ce sont autant de thématiques qui ponctuent le livre de bout en bout et qui présentent au lecteur une description et une synthèse de l’état actuel des travaux sur les migrations internationales et les différentes problématiques qui leurs sont associés.

11Tout en contribuant ainsi à enrichir les débats et les questionnements dans les études à propos des migrations internationales, cet ouvrage constitue, à bien des égards, une grille de lecture et de compréhension des dynamiques migratoires internationales à l’heure actuelle La richesse des thématiques abordées en lien avec les questions de mobilités contemporaines et la finesse des éclairages conceptuels sont les points forts de cet ouvrage qui apporte une véritable compréhension des migrations internationales.

Haut de page

Notes

1 Jean-Pierre Boutinet, Anthropologie du projet, Paris, Presses Universitaires Françaises, 2012, p. 77.

2 Michel Agier, Gérer les indésirables, Des camps de réfugiés au gouvernement humanitaire, Paris, Flammarion, 2008.

3 Sur la question des mineurs isolés étrangers, on se rapportera avec intérêt à l’excellente synthèse de Dieudonné Kobanda Ngbenza, Enfants isolés étrangers : une vie et un parcours faits d’obstacles, Paris, L’Harmattan, « Logiques sociales », 2016.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Abdoulaye Ngom, « Yann Scioldo-Zürcher, Marie-Antoinette Hily, Emmanuel Ma Mung (dir.), Étudier les migrations internationales », Lectures [En ligne], Les comptes rendus, 2019, mis en ligne le 24 juillet 2019, consulté le 22 août 2019. URL : http://journals.openedition.org/lectures/36200

Haut de page

Discipline

Anthropologie

Démographie

Droit

Géographie

Sociologie

Histoire

Haut de page

Rédacteur

Abdoulaye Ngom

Chercheur au laboratoire Dynamiques européennes (UMR 7367-CNRS), ses recherches portent sur les migrations internationales et relations interethniques, les migrations clandestines et les politiques migratoires, la prévention des migrations clandestines, la réinsertion des migrants ayant échoué dans le lieu de retour et les mobilisations individuelles et collectives. Derniers ouvrages parus : Mobilisations familiales et migrations intercontinentales. De la Casamance à l’Europe, L’Harmattan, « Logiques sociales », 2019 ; Les routes du suicide : les migrations clandestines de la Casamance vers l’Europe, Éditions universitaires européennes, 2018.

Articles du même rédacteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Lectures - Toute reproduction interdite sans autorisation explicite de la rédaction / Any replication is submitted to the authorization of the editors

Haut de page