Navigation – Plan du site
Écrits sur les religions et le naturalisme

Écrits sur les religions et le naturalisme

John Dewey, Écrits sur les religions et le naturalisme, Genève, IES/HETS, coll. « Le geste social », 2019, 336 p., Recueil de textes traduits et introduits par Joan Stavo-Debauge, ISBN : 978-2-88224-209-9.
Notice publiée le 25 octobre 2019

Présentation de l'éditeur

Ces dernières années, nos sociétés ont été le théâtre d’un regain en vigueur (et en intolérance) des religions monothéistes, lequel s’est accompagné d’une mise en question de l’évidence de la sécularisation et de la pertinence de la laïcité, accusées d’oppresser les « sensibilités religieuses ». Et tandis que prolifèrent « fake news », « théories du complot » et autres délires de conflits de portée civilisationnelle voire cosmique, la défiance de l’autorité des sciences s’accroit et instaure une certaine désespérance de l’idéal démocratique.

Face à cette situation, il est utile de se ressourcer dans les écrits de John Dewey consacrés aux religions et au naturalisme. Si le philosophe américain a pu dire en 1930 qu’il n’a « jamais été capable d’attacher beaucoup d’importance à la religion en tant que problème philosophique », il s’y est souvent intéressé en tant que problème intellectuel, social et politique.

Le présent livre rassemble vingt-cinq de ses interventions sur les religions et le naturalisme, couvrant une période allant de 1893 à 1950. En offrant en français l’accès à un pan méconnu de l’œuvre du philosophe et intellectuel américain, ce recueil aimerait contribuer à un rafraichissement pragmatiste de la critique des religions ; Dewey le montrait, c’est au nom des exigences de l’idéal démocratique qu’il faut critiquer les religions surnaturalistes et promouvoir le naturalisme.
 

Haut de page

Auteur

John Dewey

John Dewey est un philosophe, militant et penseur américain de renommée mondiale, né en 1859 et mort en 1952. Ses travaux couvrent une impressionnante variété de domaines et il s'est intéressé tout aussi bien à l'éthique, à l'épistémologie, à la théorie politique, au droit, à la pédagogie, aux sciences sociales, à la religion. Compté parmi l'un des trois grands auteurs de la tradition pragmatiste américaine, au côté de Charles Sander Peirce et William James, son oeuvre est la plus politique.
Ami de George H. Mead et de Jane Addams, il fut un inspirateur essentiel au développement des sciences sociales et du travail social, il participait également des grands penseurs et praticiens de la pédagogie.

Publications du même auteur

Haut de page