Navigation – Plan du site
Les prix de la colère

Les prix de la colère

Une histoire de la vie chère au Burkina Faso
Vincent Bonnecase, Les prix de la colère. Une histoire de la vie chère au Burkina Faso, Paris, EHESS, coll. « En temps & lieux », 2019, 281 p., ISBN : 9782713228063.
Notice publiée le 21 novembre 2019

Présentation de l'éditeur

Dans de nombreux pays, la « vie chère » occupe aujourd’hui une place centrale dans les difficultés matérielles et les sentiments d’injustice ressentis au quotidien par les classes populaires. Au Burkina Faso, l’augmentation du prix des biens de consommation courante a suscité des mobilisations parfois violentes depuis le début des années 2000. Elle alimente également un mécontentement diffus à l’encontre des autorités jugées responsables, comme si personne ne pouvait sérieusement croire que les prix résultaient du libre jeu de l’offre et de la demande. À partir d’une longue enquête menée dans les quartiers populaires de villes burkinabè, ce livre aborde un phénomène peu étudié : la place croissante des prix dans l’expression contemporaine de la colère populaire. Car au-delà de ce pays ouest-africain, il s’agit de proposer une réflexion plus générale sur l’évolution des modes de gouvernement et de leurs contestations à l’ère néolibérale.

Haut de page

Auteur

Vincent Bonnecase

Vincent Bonnecase est chercheur au CNRS en science politique et membre de l’Institut des Mondes africains à Paris. Il est actuellement corédacteur en chef de la revue Politique africaine. Après avoir travaillé sur l’histoire de la mesure de la pauvreté en Afrique depuis la période coloniale, il s’interroge désormais sur les manières contemporaines d’exprimer sa colère dans les quartiers populaires de villes sahéliennes. Il a notamment écrit La pauvreté au Sahel. Du savoir colonial à la mesure internationale (Karthala, 2011).

Haut de page