Navigation – Plan du site
Secrets de familles

Secrets de familles

Parenté et emploi domestique à Bogota (Colombie, 1950-2010)
Félicie Drouilleau-Gay, Secrets de familles. Parenté et emploi domestique à Bogota (Colombie, 1950-2010), Paris, Editions Pétra, coll. « IntersectionS », 2019, 310 p., ISBN : 978-2-84743-231-2.
Notice publiée le 07 novembre 2019

Présentation de l'éditeur

Au sein de familles, des femmes travaillent comme employées domestiques, en Colombie et un peu partout dans le monde. Qu’on les appelle muchacha, criada ou empleada, tout concourt à les traiter comme des enfants, privées de droits, mais aussi d’une vie intime, conjugale et maternelle. Pourtant ces femmes résistent, à travers la maternité, les amourettes, et différentes formes de « micro-résistances féminines ». À partir de récits de vie et d’une ethnographie fine, l’auteure nous plonge au cœur des secrets et non-dits d’une société marquée par les dominations genrées, raciales et de classe. Nous suivons ainsi Mary, Paulina, Carmen, à travers leurs luttes quotidiennes depuis leur enfance et le travail comme « petites bonnes », jusqu’à la vieillesse, ses amertumes et désillusions. L’ouvrage souligne les enjeux de transmission, notamment à partir d’une analyse des parcours d’enfants de domestiques sur un temps long, de leur naissance à leur vie de jeunes adultes. Comment parviennent-ils à se situer dans cet entre-deux social qu’est le domicile employeur, lieu de travail de leur mère et milieu auquel ils n’appartiennent pas ? Violences symboliques et physiques s’articulent à des affiliations « manquées » souvent douloureuses.

Haut de page

Auteur

Félicie Drouilleau-Gay

Félicie Drouilleau-Gay est diplômée de l’École des hautes études en sciences sociales. Elle a soutenu en 2011 une thèse de doctorat en anthropologie sociale et culturelle, récompensée par la « Mention Spéciale » de l’Asociación de Colombianistas lors de son XVIIIe Congrès (Massachusetts, États-Unis, 2013). Ses travaux s’articulent autour de deux axes : l’analyse des transformations de la parenté dans des contextes et situations de travail, et l’éclairage des politiques publiques sur les évolutions écologiques du travail et de l’emploi. Elle est actuellement chargée d’étude au Céreq – Centre d’études et de recherches sur les qualifications – et chercheuse associée au laboratoire LISST-Centre d’anthropologie sociale.

Haut de page