Navigation – Plan du site
Un jeudi à l'Assemblée

Un jeudi à l'Assemblée

Politiques du discours et droit au travail dans la France de 1848
Thomas Bouchet, Un jeudi à l'Assemblée. Politiques du discours et droit au travail dans la France de 1848, Nota Bene Editions, 2007, 194 p., EAN : 9782895182504.
Notice publiée le 18 octobre 2007

Présentation de l'éditeur

Ce jeudi-là, Charles Lagrange s'emporte et Alphonse de Lamartine s'épanche, Auguste Billault déconcerte son auditoire, Armand Dufaure développe à loisir sa vision du monde. Armand Marrast préside à la tribune. De leurs bancs, Adolphe Thiers et Victor Hugo écoutent et observent. D'autres prennent la parole sans que leurs interventions soient entendues. La plupart assistent en spectateurs à l'un des plus riches débats d'idées que l'histoire parlementaire française ait connu. Près de cent soixante ans plus tard, le lecteur est convié à cette mémorable séance de l'Assemblée nationale constituante de la III République, l'après-midi du 14 septembre 1848. Pour démêler l'écheveau des discours qui la scandent, Thomas Bouchet suit pas à pas des représentants du peuple confrontés à la question qui figure à l'ordre du jour : le droit au travail. Leur responsabilité est lourde : s'ils font figurer ce droit dans le préambule de la constitution, la république sera sociale. Journaux, comptes rendus de comités et de commissions, textes politiques, écrits sur l'art oratoire, mémoires, caricatures, portraits et plans dessinent les contours d'un âpre combat fait de phrases qui crépitent, de chuchotements discrets ou de pesants silences. On y repère des lignes de clivage et des rapports de force tantôt inédits, tantôt hérités de la Révolution française ou des années de monarchie censitaire. Les règles de l'éloquence politique, les caractéristiques de la vie parlementaire, les dynamiques propres de l'événement et les logiques des parcours individuels ou collectifs aident à comprendre l'entrelacement du discours et de la politique au milieu du XIXe siècle français

Haut de page