Navegación – Mapa del sitio
Judith Butler: une politique du sensible

Judith Butler: une politique du sensible

Amélie Bescont, Lucile Richard (dir.), « Judith Butler: une politique du sensible », Raisons politiques, n° 75, 2019, 160 p., Paris, Les Presses de Sciences Po, ISBN : 9782724635942.
Anuncio publicado en 10 enero 2020

Presentación del editor

Bien moins connue que sa pensée queer et féministe, la philosophie de la précarité développée par Judith Butler offre une lecture originale des liens entre corps et politique. Caractérisés par leur sensibilité au monde matériel et aux normes sociales, les corps appréhendés par Judith Butler sont à la fois existentiellement « précaires » et dotés de capacités de résistance conditionnées par les infrastructures et réseaux d'interdépendances dans lesquels ils s'insèrent. Ces corps « sensibles » sont au fondement d’une théorie politique critique des approches libérales de la souveraineté, sur laquelle Judith Butler revient ici dans un texte inédit. Autour de cet article, ce dossier met en dialogue les politiques du sensible élaborées par la philosophe et les traditions critiques, en particulier les théories de la démocratie radicale, l’école de Francfort et la théorie des affects.

Éditorial

- Judith Butler : une politique du sensible, par Amélie Bescont et Lucile Richard

Dossier, dirigé par Amélie Bescont et Lucile Richard

- Ces corps qui comptent encore, par Judith Butler

- Qu'est-ce que s'orienter dans la vulnérabilité ?, par Guillaume Le Blanc

- On Judith Butler’s "Ontological Turn", par Arto Charpentier

- Is Ontological Thinking a Dead End for Emancipatory Politics?
Radical Democracy, Embodiment, and Judith Butler’s "ontological turn", par Lucile Richard

- Institution de la vulnérabilité, politique de la vulnérabilité, par Estelle Ferrarese

- The Frames of the Mexican Drug War: Grievability, Sacrificial Loss and Melancholia, par Josemaría Becerril Aceves

- The Apparitions of Emotion: Toward a Performative Affect-Theory of Assembly, par Katie B. Howard

- Precarious Borders: Frames of (Im)migration and the Potentiality of Affect, par Hannah Voegele  

Inicio de página