Navigation – Plan du site
La tyrannie des métriques

La tyrannie des métriques

Jerry Z. Muller, La tyrannie des métriques, Genève, Markus Haller, 2020, 234 p., trad. de l'anglais par Patrick Hersant, ISBN : 978-2-940427-40-6.
Notice publiée le 15 janvier 2020

Présentation de l'éditeur

Les métriques – ou mesures de performance chiffrées – envahissent de plus en plus d’organisations publiques et privées, de l’enseignement et des hôpitaux jusqu’à la police et la finance. Au lieu de compléter le jugement intelligent et compétent des personnes appelées à prendre des décisions, elles sont souvent utilisées pour définir les finalités même des organisations.

Les effets pervers de cette obsession métrique sont multiples. À la place d’acquérir des connaissances, les étudiants s’entraînent à réussir des tests standardisés ; pour garder le taux de mortalité bas, les patients à risque ne sont plus opérés dans certains hôpitaux ; dans quelques villes, les policiers embellissent leurs rapports, exagérant ainsi le succès de la lutte contre la criminalité ; la crainte de ne pas atteindre les quotas exigés pousse certains employés de banque à des opérations frauduleuses.

Dans ce livre, Jerry Z. Muller explique les origines intellectuelles et sociales de l’obsession métrique, analyse les failles récurrentes de l’usage des métriques et montre comment les stratégies d’adaptation ou de contournement produisent régulièrement des conséquences néfastes. Mesurer est souvent nécessaire, mais vouloir remplacer le jugement par l’usage des données quantifiées conduit immanquablement à l’échec.

Haut de page

Auteur

Jerry Z. Muller


Jerry Z. Muller est professeur d’histoire à la Catholic University of America, à Washington. Combinant histoire intellectuelle et économique, il a publié plusieurs ouvrages importants, dont Adam Smith in His Time and Ours (1993), The Mind and the Market (2002) et Capitalism and the Jews (2010). La tyrannie des métriques est son premier ouvrage à paraître en français.

Haut de page