Navigation – Plan du site
Michel Foucault

Michel Foucault

Savoirs, domination et sujet
Jean-Claude Bourdin, Frédéric Chauvaud, Bertrand Geay, Jean-Michel Passerault (dir.), Michel Foucault. Savoirs, domination et sujet, Presses universitaires de Rennes, coll. « Essais », 2008, 297 p., EAN : 9782753505674.
Notice publiée le 29 mai 2008

Présentation de l'éditeur

Les analyses, les concepts et les démonstrations de l'oeuvre foisonnante de Michel Foucault constituent, pour nombre de chercheurs venant d'horizons divers, à la fois une sorte de boite à outils et un espace de confrontations intellectuelles, obligeant à déplacer les frontières disciplinaires, à s'interroger sur la pertinence des approches, à s'inscrire dans la fécondité d'une démarche. Le présent ouvrage est l'aboutissement d'un séminaire pluridisciplinaire et d'un colloque organisé à l'université de Poitiers, ville dans laquelle est né le philosophe de la prison, de la clinique, de la sexualité, de la gouvernementalité. Dès l'origine du projet, une rencontre riche entre quatre laboratoires universitaires a montré l'intérêt et la nécessité du dialogue entre le Centre de Recherche sur Hegel et l'idéalisme Allemand, le Groupe d'Etudes et de Recherches Historiques du Centre Ouest Atlantique, le laboratoire Savoirs, Cognition et Rapports sociaux, et l'Equipe de Recherche en Psychopathologie Clinique. D'autres chercheurs, venant d'horizons disciplinaires divers, ont apporté leur contribution à cette réflexion. L'objectif de ce livre est de contribuer à la mise en perspective des apports de Michel Foucault à partir des recherches et des interrogations d'aujourd'hui. De la sorte, les études réunies ici traitent toutes des liens entre savoirs, domination et sujet. Les trois premières parties constituent un dialogue entre les différents champs des sciences humaines, autour de trois thématiques : les discours et normes à propos du corps sexué ; l'analyse des rapports entre savoirs et pouvoirs ; la sexualité, le corps, et la constitution du sujet. La dernière partie est aussi, par les contributions retenues, un dialogue, cette fois-ci entre Michel Foucault et la psychanalyse.

Haut de page