Navigation – Plan du site
Voir et connaître la société

Voir et connaître la société

Regarder à distance dans les Lumières écossaises
Claude Gautier, Voir et connaître la société. Regarder à distance dans les Lumières écossaises, Lyon, Editions ENS, coll. « La croisée des chemins », 2020, 404 p., ISBN : 979-10-362-0155-4.
Notice publiée le 29 janvier 2020

Présentation de l'éditeur

Cet ouvrage a pour ambition de récrire une partie de l'histoire préalable à la constitution des savoirs des sciences de l'homme. Il propose une analyse de la manière de construire la relation sujet/objet et de faire de la société une « nature » qu'il devient possible d'observer à distance. Comment une telle extraction du sujet connaissant est-elle devenue pensable au xviiie siècle ? Comment l'éloignement du regard peut-il contribuer à modifier la nature même de ce qui est observé, à poser les principes d'un savoir nouveau, la sociologie ?

Sur la base des textes des figures éminentes du Scottish Enlightenment et des auteurs issus de l'École historique écossaise – Bernard Mandeville, David Hume, Adam Smith et, dans une moindre mesure, Adam Ferguson –, Claude Gautier rend compte des nouvelles exigences ontologique, épistémologique et méthodologique qui conditionnent la possibilité de l'éloignement empirique du regard. Que s'agit-il de regarder ? La société. Que faire pour se mettre en situation de pouvoir la regarder ? S'éloigner.

Haut de page

Auteur

Claude Gautier

Claude Gautier est professeur de philosophie à l’École normale supérieure de Lyon depuis 2012 et directeur du laboratoire Triangle. Il poursuit des recherches sur l’histoire critique des rapports entre philosophie et sciences sociales. Dans ce cadre, il a publié Hume et les savoirs de l’histoire (Vrin, collection Contexte, 2005) et La force du social : Enquête philosophique sur la philosophie des pratiques de Pierre Bourdieu (Cerf collection Passages, 2012. Il inscrit également ses recherches dans un programme collectif de lecture de la philosophie pragmatiste américaine de la première génération. Dans ce cadre, il a co-traduit et édité avec Stéphane Madelrieux John Dewey [1910] L’influence de Darwin sur la philosophie et autres essais de philosophie contemporaine (Gallimard, collection Bibliothèque de philosophie, 2016). Il a fait paraître en 2017, dans l’European Journal of Pragmatism and American Philosophy [IX-2] : « Attitudes of Knowledge and Common Sense. Remarks on Read and Dewey » [p.1-24]. Au croisement de ces deux orientations de recherche, il contribue à un réexamen de l’empirisme sceptique moderne anglo-écossais. Paru en 2020 chez ENS-éditions, collection La croisée des chemins : Voir et connaître la société. Le regard sociologique dans les Lumières écossaises.

Publications du même auteur

Haut de page