Navigation – Plan du site
L'Occident, les indigènes et nous

L'Occident, les indigènes et nous

Éléments d'histoire et de philosophie
Ivan Segré, L'Occident, les indigènes et nous. Éléments d'histoire et de philosophie, Paris, Amsterdam Editions, 2020, 560 p., ISBN : 9782354802042.
Notice publiée le 14 février 2020

Présentation de l'éditeur

À partir des années 1980, l’idée s’est peu à peu imposée : le clivage politique fondamental ne serait pas de nature idéologique – opposant le capitalisme au socialisme – mais civilisationnel. Cette conception, formulée notamment par Samuel Huntington, divise le champ politique entre d’un côté les tenants d’une vision sécularisée des rapports entre les hommes et les sociétés – « l’Occident » –, et de l’autre les défenseurs d’une conception religieuse ou « indigène ». Or de manière paradoxale, elle semble également s’être imposée au sein de courants intellectuels et politiques qui, considérant que l’accroissement de la domination de l’homme sur la nature est indissociable de celle de l’homme sur l’homme, érigent la pratique indigène en figure principale de l’opposition à la logique du capitalisme.
Mais la perpétuation de la guerre et de la servitude dans l’histoire de l’humanité procède-t-elle vraiment de la diffusion des appareils conceptuels produits par l’Occident ? Étudiant les déterminants des trois mouvements historiques que sont le développement du capitalisme, la colonisation des Amériques et la traite atlantique, Ivan Segré montre qu’il n’en est rien, et que seul le recours à des facteurs d’un autre ordre – les comportements économiques prédateurs et la xénophobie – rend intelligible le cours de l’histoire.

Haut de page

Auteur

Ivan Segré

Ivan Segré est philosophe et talmudiste. Il a notamment publié Judaïsme et Révolution (La Fabrique, 2014), Les Pingouins de l’universel (Lignes, 2017) et La Trique, le pétrole et l’opium (Libertalia, 2018), ainsi que de nombreux articles sur le site lundimatin.

Haut de page