Navigation – Plan du site
Après la philosophie

Après la philosophie

Histoire et épistémologie de la sociologie européenne
Marc Joly, Après la philosophie. Histoire et épistémologie de la sociologie européenne, Paris, CNRS, coll. « Interdépendances », 2020, 568 p., ISBN : 9782271131935.
Notice publiée le 21 février 2020

Présentation de l'éditeur

Après la philosophie entend clore une vaste enquête destinée à éclairer aussi bien la naissance que le statut épistémologique de la sociologie. Cette enquête vise ainsi à dégager l’existence d’un paradigme sociologique unifié, par-delà la pluralité des manières de faire de la sociologie (statistique, ethnographie, analyse des processus de longue durée, etc.).
Émile Durkheim, en prêtant à la sociologie une triple vocation (viser une science sociale intégrée, contribuer à l’élaboration d’une théorie générale de la connaissance et nourrir une image scientifique de l’humanité et du monde), est le véritable fondateur de ce paradigme. Norbert Elias, ensuite, a beaucoup œuvré pour clarifier le domaine d’étude de la sociologie : à savoir des sociétés en développement constituées d’êtres humains interdépendants par nature et selon des dispositifs de contrainte spécifiques. Avant que Pierre Bourdieu ne parachève le paradigme en plaçant la « réflexivité » au cœur de l’habitus du sociologue.
Partant, la sociologie a très largement assumé et redéfini, en lien avec la psychologie et la biologie, les fonctions naguère attribuées à la philosophie par Kant, consacrant ainsi l’ambition théorique et épistémologique d’un au-delà de la philosophie.

Haut de page

Auteur

Marc Joly

Sociologue, chargé de recherche au CNRS (laboratoire Printemps, UVSQ). Ses travaux ont largement contribué à renouveler la compréhension de la sociologie et de son histoire. Il a notamment publié Devenir Norbert Elias (2012), La Révolution sociologique (2017) et Pour Bourdieu (2018).

Publications du même auteur

Haut de page