Navigation – Plan du site
Les grandes dates de l'histoire économique

Les grandes dates de l'histoire économique

Les grandes dates de l'histoire économique, Alternatives économiques, coll. « Pratique », 2008.
Notice publiée le 02 décembre 2008

Présentation de l'éditeur

38 dates clés de l’économie ! Pourquoi pas 50 ou 100 ? Pour rester concis et s’en tenir à l’essentiel, mais sans avoir la prétention de ne retenir que les dates « qui ont fait l’économie », donc en laissant sans doute en route quelques temps forts. 38 moments où apparaissent des pratiques, des acteurs, des institutions, des innovations, des systèmes promis, souvent après bien des détours, à un bel avenir.

Dans de courts articles, nous abrégeons la description factuelle pour privilégier le contexte et la portée. Un peu dans l’esprit de Georges Duby, toute modestie mise à part. Pour ce grand historien médiéviste de l’école des Annales, les événements sont « comme l’écume de l’Histoire ». Ainsi, quand il écrivit Le dimanche de Bouvines (éd. Gallimard) pour la collection « Trente journées qui ont fait la France », a-t-on droit dans ce livre à une bonne vieille histoire de bataille ? Non, même si Duby retranscrit, dans ce livre érudit et néanmoins malicieux, la fureur du combat, par chroniqueur interposé. C’est en fait tout le contexte politico-social et religieux, la portée réelle et la portée légendaire qui intéressent l’historien. Et ce qui est déjà vrai pour l’histoire politique l’est encore plus pour l’histoire économique, qui s’inscrit dans des temps plus longs.

Question de dates, mais aussi question de lieux. N’oublions pas que l’histoire plurimillénaire de l’économie mondiale s’inscrit dans des économies-mondes d’abord distinctes, qui, progressivement, se rapprochent et se recouvrent. Et si, dès le XVIe siècle, nos dates jalonnent une histoire qui est celle du capitalisme d’origine européenne, c’est parce que celui-ci entreprend de conquérir le monde et devient le moteur essentiel des transformations économiques.

Tant dans ses dimensions temporelles que spatiales, l’économie est œuvre humaine. Les sociétés ont construit leurs économies au cours des siècles comme elles ont bâti leurs espaces. Dans le domaine économique, même les marchés apparemment les plus spontanés sont construits et peuvent être modifiés et reconstruits. L’économie - y compris le capitalisme le plus libéral - a une histoire et n’a pas fini d’en avoir une.

Gérard Vindt

Haut de page