Navigation – Plan du site
Les Noirs de Philadelphie

Les Noirs de Philadelphie

Une étude sociale
William E. B. Du Bois, Les Noirs de Philadelphie. Une étude sociale, Paris, La Découverte, 2019, 581 p., Suivi de Enquête spéciale sur les Noirs employés dans le service domestique dans le 7e district de Isabel Eaton, traduction de l'anglais (États-Unis), introduction et appareil critique de Nicolas Martin-Breteau, ISBN : 978-2-348-04348-2.
Notice publiée le 27 mai 2020

Présentation de l'éditeur

Publié pour la première fois en 1899, The Philadelphia Negro. A Social Study est le résultat d’une recherche commandée par l’université de Pennsylvanie à W. E. B. Du Bois, alors âgé de vingt-huit ans. Associé à la jeune chercheuse blanche Isabel Eaton, Du Bois livre une analyse magistrale de la question raciale au moment où l’oppression des Noirs américains n’a jamais été aussi violente depuis l’abolition de l’esclavage en 1865.
Dans cette enquête de sociologie urbaine détaillant la formation de ce qui deviendra le ghetto noir de Philadelphie, Du Bois déploie tout son talent de sociologue, mais aussi d’historien et d’ethnologue. Cherchant à décrire et à expliquer les structures économiques, politiques et culturelles dans lesquelles vit la population noire de la ville, il entreprend un travail méthodique de collecte d’un vaste ensemble de données quantitatives et qualitatives. Son but : proposer un contre-feu sociologique aux explications dominantes de l’inégalité raciale alors fondées sur l’infériorité supposément « naturelle » des Africains-Américains.
Si Les Noirs de Philadelphie est aujourd’hui considéré comme un texte fondateur des sciences sociales, c’est aussi un livre de combat politique en faveur de l’émancipation de la minorité noire aux États-Unis. En mettant au jour ses conditions de vie réelles, Du Bois oppose la dignité noire aux préjugés raciaux afin de fonder la démocratie américaine sur la justice.

Haut de page

Auteur

William E. B. Du Bois

William Edward Burghardt Du Bois (1868-1963), l’une des plus grandes figures de l’histoire noire américaine, a été le premier Noir à obtenir un doctorat à Harvard. Il est à l’origine des premières recherches sociologiques et historiques sur la communauté afro- américaine. Activiste politique, il fonde en 1905 le mouvement Niagara, puis est co-fondateur de la National Association for the Advancement of Coloured People en 1910, pour lutter en faveur des droits civiques et politiques des Noirs. Écrivain et essayiste, il a publié une autobiographie et des romans ; on peut considérer Les Âmes du peuple noir comme son chef-d’œuvre.

Haut de page