Navigation – Plan du site

AccueilÀ suivreComptes rendus à paraîtreLe pouvoir des oubliés de l'histoire

Le pouvoir des oubliés de l'histoire

Le pouvoir des oubliés de l'histoire

Conversation sur l'histoire populaire des États-Unis
Howard Zinn, Le pouvoir des oubliés de l'histoire. Conversation sur l'histoire populaire des États-Unis, Marseille, Agone, coll. « Mémoires sociales », 2020, 192 p., trad. Laure Mistral, entretien avec Ray Suarez, ISBN : 978-2-7489-0448-2.
Notice publiée le 29 septembre 2020

Présentation de l'éditeur

« Si on met de côté les épisodes de révolte et de résistance, ne reste plus qu’une d’histoire inoffensive. J’ai voulu introduire dans notre fresque l’histoire de celles et ceux qui n’ont pas accepté leur situation avec humilité mais qui ont lutté. Par la grève, l’insurrection, la désertion, la mutinerie, etc. Il est important que les oubliés de l’histoire officielle sachent qu’il est possible de se défendre, qu’ils trouvent leur propre forme de pouvoir : celui du peuple organisé. Ce qu’ils connaissent de l’histoire de leurs semblables détermine en partie leurs actions : s’ils resteront ou non passifs face à un gouvernement dont la politique ruine leur vie, leur avenir, leurs espoirs ; s’ils continueront de subir ou non la poignée de riches et de puissants qui ont investi le gouvernement pour ne servir que leurs intérêts. Sans ressources, nul ne peut résister longtemps à un pouvoir dépourvu de tout scrupule. Et ces ressources-là, on les trouve en partie dans les mouvements de résistance qui ont jalonné l’histoire du monde. »

Dans ce livre d’entretiens, menés en 2007 avec le journaliste Ray Suarez, Howard Zinn revient sur les principaux thèmes de son œuvre majeure, Une histoire populaire des États-Unis. De 1492 à nos jours (Agone, 2002).

Haut de page

Auteur

Howard Zinn

Auteur d’Une histoire populaire des États-Unis et d’une vingtaine d’ouvrages consacrés à l’incidence des mouvements populaires sur la société américaine, Howard Zinn (1922–2010) a été tour à tour docker, bombardier, cantonnier et manutentionnaire avant d’enseigner à la Boston University. Militant de la première heure pour les droits civiques et contre la guerre du Vietnam, il a conçu son métier d’historien comme indissociable d’un engagement dans les luttes sociales.

Publications du même auteur

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search