Navigation – Plan du site
Les paradoxes de l'economie informelle

Les paradoxes de l'economie informelle

A qui profitent les règles ?
Laurence Fontaine, Florence Weber (dir.), Les paradoxes de l'economie informelle. A qui profitent les règles ?, Karthala, coll. « Les terrains du siècle », 2010, 276 p., EAN : 9782811104177.
Notice publiée le 03 mars 2011

Présentation de l'éditeur

Quels seront les effets sociaux de la plus récente des grandes crises économiques mondiales ? Comment survivent les individus lorsqu'ils ne peuvent pas gagner leur vie dans les cadres de l'économie officielle ? Les auteurs réunis ici étudient la dynamique des pratiques économiques informelles et mettent en évidence leur ambivalence morale. Liberté ou servitude, crime ou survie, paix sociale ou faillite de l'Etat providence : selon les contextes, selon les acteurs, l'économie informelle accroît ou réduit l'injustice et les inégalités. Travailler sur les relations formel/informel permet d'entrer au coeur des fonctionnements des divers groupes sociaux et dans leurs relations à l'Etat. C'est la démarche comparative qui montre combien les notions de travail et de loisir, de vie privée et de vie professionnelle, dépendent des règles institutionnelles, de l'existence de systèmes d'assurance et des cultures qui organisent le présent et le futur de chacun. C'est l'historicité de ces frontières qui permet de comprendre les partages changeants entre travail légal et illégal. Les paradoxes de l'économie informelle peuvent être réduits à une question : à qui profite la règle économique contournée, voire bafouée ? Seules des réponses précises peuvent permettre de transformer les règles, ou de les maintenir, en toute connaissance de cause. Foin des principes moraux ou idéologiques : c'est en examinant les pratiques et leurs auteurs et en demandant publiquement qui nous voulons soutenir politiquement que nous pourrons améliorer notre monde économique, à l'échelle nationale et à l'échelle mondiale. Cet ouvrage stimulant clarifie des questions fondamentales pour l'avenir du monde contemporain. Au-delà des acteurs économiques et des décideurs politiques, il s'adresse à tous ceux qui cherchent à comprendre l'économie comme un phénomène social et moral de part en part.

Haut de page