Navigation – Plan du site

AccueilÀ suivrePublications reçues2021Réorganisation des temps enfantin...

Réorganisation des temps enfantins à l'entrée en maternelle des enfants de la cohorte Elfe

Réorganisation des temps enfantins à l'entrée en maternelle des enfants de la cohorte Elfe

Nathalie Berthomier, Sylvie Octobre, Réorganisation des temps enfantins à l'entrée en maternelle des enfants de la cohorte Elfe, Paris, Ministère de la Culture - DEPS, coll. « Culture études », 2020, 28 p., ISBN : 978-2-11-139977-8.
Notice publiée le 27 janvier 2021

Présentation de l'éditeur

À l’âge de 3 ans et demi en moyenne, les enfants de la cohorte Elfe entrent en maternelle et vivent l’une des premières grandes transformations de leur vie personnelle et sociale. Cette première scolarisation s’accompagne, pour certains d’entre eux, de l’entrée dans des structures collectives d’encadrement des loisirs. Cette étape réorganise les temps de l’enfant autour de l’école qui devient centrale, comme en témoigne aussi l’investissement parental dans l’accompagnement des activités et des sorties scolaires, diversement partagé selon les catégories sociales.

Au-delà du temps scolaire, l’accueil en centre aéré et l’inscription à des activités extrascolaires encadrées, qui concernent dans les deux cas 17% des enfants de cet âge, obéissent à des motivations différentes: si le premier répond d’abord à un besoin de mode de garde pour les parents actifs, il en va différemment des loisirs encadrés, qu’ils soient sportifs, artistiques ou culturels, qui traduisent des stratégies éducatives socialement situées. Choisies par les ménages les mieux dotés en capitaux économiques et culturels, ces activités extrascolaires sont investies d’un enjeu éducatif. Elles concernent, dès cet âge précoce, un peu plus les filles que les garçons (18% contre 15%), les premières s’engageant dans les loisirs les plus proches de la forme scolaire.

Si les activités partagées avec les parents deviennent, avec l’entrée en maternelle, plus liées aux apprentissages scolaires (lecture active, chant, écoute de musique, peinture, dessin ou coloriage), le temps consacré aux écrans progresse de manière différenciée selon les écrans et les usages qu’ils permettent (télévision, ordinateur, jeux vidéo...) mais aussi selon le milieu social.

Haut de page

Notes de la rédaction

La publication est téléchargable sur le site www.culture.gouv.fr/Etudes-et-statistiques.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search