Navigation – Plan du site

AccueilÀ suivreComptes rendus à paraîtrePenser la circulation des savoirs...

Penser la circulation des savoirs scolaires dans l'espace transatlantique

Penser la circulation des savoirs scolaires dans l'espace transatlantique

Émigration-transferts-créations (XVIIIe-XXe siècle)
Alexandre Fontaine (dir.), Penser la circulation des savoirs scolaires dans l'espace transatlantique. Émigration-transferts-créations (XVIIIe-XXe siècle), Lormont, Le Bord de l'eau, coll. « Bibliothèque républicaine », 2021, 226 p., ISBN : 978-2-35687-752-9.
Notice publiée le 17 février 2021

Présentation de l'éditeur

Bien que certains réflexes nationalistes tendent à le dissimuler ou même à le dénier, ce constat s’impose : tout système scolaire se façonne à partir de références étrangères. L’espace transatlantique, depuis la première mondialisation des XVe et XVIe siècles, incarne un laboratoire privilégié de la fabrication de savoirs scolaires mêlés. Par l’action de passeuses et de passeurs culturels, les pratiques et les méthodes pédagogiques les plus efficientes circulent, transitent, s’enrichissent ou sont rejetées.
Espace de domination, de rivalités mais aussi de rencontres et de métissages, l’Atlantique fut pensé par l’anthropologue cubain Fernando Ortiz comme une zone de transculturation. Ce mécanisme donnant-donnant fait sens, puisqu’il a contribué à l’émergence de reconfigurations particulièrement créatives. Par cette interpénétration des économies scolaires, nations américaines et européennes ont indéniablement développé et affiné de nouvelles réalités pédagogiques.
Cet ouvrage collectif, qui réunit d’éminents spécialistes brésiliens et européens, plaide pour un désenclavement de l’histoire de l’éducation, qu’il s’agit de penser au-delà d’une recherche des similitudes et des différences. Dans ce sens, il restitue l’idée d’une « homogénéisation silencieuse » des savoirs scolaires des deux côtés de l’Atlantique, bien davantage marqués par des échanges polyphoniques et des mécanismes d’emprunts et d’appropriations que par des constructions ex nihilo.

Haut de page

Auteur

Alexandre Fontaine (dir.)

Alexandre Fontaine est historien, spécialiste des transferts culturels, docteur des universités de Paris 8 et de Fribourg (Suisse). Il mène ses recherches à l’Institut d’études politiques de l’Université de Lausanne et est chercheur associé de l’UMR 8547 « Pays Germaniques – Transferts culturels » à l’ENS-Ulm de Paris. Il préside le Cercle d’études Grégoire Girard depuis 2017. Son livre Aux heures suisses de l’école républicaine a obtenu le Prix Louis Cros 2015 décerné par l’Académie des sciences morales et politiques (Institut de France).

Publications du même auteur

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search