Navigation – Plan du site
Sous les sciences sociales, le genre

Sous les sciences sociales, le genre

Relectures critiques de Max Weber à Bruno Latour
Danielle Chabaud-Rychter, Virginie Descoutures, Anne-Marie Devreux, Eleni Varikas (dir.), Sous les sciences sociales, le genre. Relectures critiques de Max Weber à Bruno Latour, La Découverte, coll. « Sciences Humaines », 2010, 512 p., EAN : 9782707154507.
Notice publiée le 28 septembre 2010

Présentation de l'éditeur

Les recherches sur le genre ont toujours été en dialogue constant avec les grands cadres théoriques, les courants de pensée et les "écoles" des sciences sociales. Partant de ces acquis, cet ouvrage se propose de relire l'ceuvre de philosophes (T. W. Adorno, J. Habermas, M. Foucault), d'anthropologues (M. Godelier, C. Lévi-Strauss), de sociologues (M. Weber, E. Goffman, H. Becker, H. Garfinkel) et d'historiens (C. Ginzburg, P. Ariès, E.P. Thompson) dans la perspective du genre. Quelle place les différences de sexe occupent-elles dans les travaux de Durkheim, Mauss, Marx ou Elias ? À partir de quels objets le genre apparaît-il dans le chemine-ment intellectuel d'auteurs aussi divers que P. Bourdieu, L. Boltanski, B. Latour ou A. Touraine ? Quels sont les impensés et les présupposés sexués des concepts et catégories d'analyse de ces auteurs ? Et, inversement, comment ces concepts peuvent-ils nous aider à penser les hiérarchies et les inégalités de sexe, la constitution des identités et les enjeux de la sexualité dans nos sociétés ? Les travaux des trente-quatre auteurs présentés ici font ainsi l'objet d'une relecture critique sous l'angle de la question du genre. Pour les contributeurs de cet ouvrage, c'est aussi une invitation à s'approprier leurs concepts, à les reformuler afin d'approfondir leur potentiel inexploré au service d'une compréhension du monde social aujourd'hui.

Haut de page