Navegación – Mapa del sitio

InicioLeerLes livres2021La finance autoritaire

La finance autoritaire

La finance autoritaire

Vers la fin du néolibéralisme
Marlène Benquet, Théo Bourgeron, La finance autoritaire. Vers la fin du néolibéralisme, Paris, Raisons d'agir, col. « Raisons d'agir », 2021, 156 p., ISBN : 979-10-97084-11-0.
Anuncio publicado en 01 abril 2021

Presentación del editor

Donald Trump part mais ses soutiens demeurent et l’on ne peut que s’interroger face à la montée de régimes autoritaires aux États-Unis, au Royaume-Uni de Boris Johnson ou au Brésil de Jair Bolsonaro. À travers le cas du Royaume-Uni, ce livre montre que, loin d’être une insurrection électorale des classes populaires, l’ascension de ces régimes est le produit de l’action organisée d’une nouvelle forme de patronat. Les sources de financement du Brexit révèlent le poids considérable d’une partie de la finance, celle des fonds d’investissement et des hedge funds, qui voient l’Union européenne comme un obstacle à la libre circulation de leurs capitaux.
Cette seconde financiarisation promeut un courant idéologique puissant mais méconnu : le libertarianisme. Niant toute forme de solidarité collective, ses partisans prônent un État minimal destiné à protéger la propriété privée, quitte à réduire les libertés civiques et démocratiques. Soucieux d’élargir leurs sources de profits, ces acteurs financiers s’attaquent dorénavant à l’environnement, qu’ils sont prêts à acheter et vendre par morceaux. Le désordre économique mondial qui ne cesse de croître est loin d’être un frein à leurs ardeurs prédatrices – et bien au contraire, ils envisagent désormais l’éventualité de conflits militaires qui se dessinent au Sud comme au Nord.

Inicio de página

Autors

Marlène Benquet

Sociologue, chargée de recherche au CNRS, membre de l’Institut de recherche interdisciplinaire en sciences sociales (IRISSO).

Publicaciones del mismo autor

Théo Bourgeron

Docteur en sociologie, membre du laboratoire Institutions et Dynamiques Historiques de l'Économie et de la Société (IDHES).

Inicio de página
Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search