Navigation – Plan du site
Les sociologues et le langage

Les sociologues et le langage

François Leimdorfer, Les sociologues et le langage, Maison des Sciences de l'Homme, 2011, 290 p., EAN : 9782735113330.
Notice publiée le 07 février 2011

Présentation de l'éditeur

Que le langage fasse le lien entre les individus, soit. Mais il faut alors se demander comment ce lien s'effectue - par la parole, la langue, le discours, le sens -- et comment ces derniers créent des rapports sociaux ou contribuent à leur formation. Quels sont les rôles du vocabulaire, des catégorisations, des actes langagiers et des énonciations dans l'élaboration de la société ? Car les productions langagières ne sont pas seulement des représentations du monde, elles sont aussi des actes et des interactions sociales. De nouvelles questions se posent dès lors. Quelle a été la prise en compte du langage et du discours en sociologie ? Dans quelle mesure l'analyse des formes langagières a-t-elle été intégrée à l'analyse sociologique et quels sont les points de passage entre les catégories des sciences du langage et celles de la société ? Or cette prise en compte permet un déplacement du regard sociologique. Cet ouvrage parcourt différents textes fondamentaux d'auteurs en sciences sociales qui ont introduit la dimension langagière dans leur analyse de la société : sociologues, anthropologues, historiens, sociolinguistes, philosophes. De Marx à Foucault, en passant par Durkheim, Weber, Lévi-Strauss, Labov, Goffman, Bakhtine. Ces auteurs mettent en relation langage, culture et société, sens et interactions sociales, discours, histoire et société. Leur regard se porte tantôt sur les situations d'interaction, tantôt sur la globalité sociale. Ils dessinent ainsi des paradigmes de la prise en compte du langage en sociologie.

Haut de page