Navigation – Plan du site
Le squat : problème social ou lieu d'émancipation ?

Le squat : problème social ou lieu d'émancipation ?

Florence Bouillon, Le squat : problème social ou lieu d'émancipation ?, Rue d'Ulm, coll. « La rue ? Parlons-en ! », 2011, 95 p., EAN : 9782728804511.
Notice publiée le 07 mars 2011

Présentation de l'éditeur

Le squat - fait d'habiter sans contrat dans un logement ou un bâtiment vide - suscite la controverse. Certains s'en plaignent : il léserait les propriétaires, serait source d'insécurité, dévaloriserait un quartier - et constituerait à ce titre un véritable " problème social ". Selon d'autres, au contraire, c'est là un refuge pour les plus pauvres, voire un lieu d'émancipation : un espace de liberté et de solidarité. Après une solide enquête ethnographique, F Bouillon expose et discute les arguments avancés, en les confrontant aux réalités de terrain : le squat fonctionne comme un miroir social. Il reflète à la fois les vulnérabilités et les résistances à l'oeuvre dans la société contemporaine. A l'heure où il est question de pénaliser le squat, cette mise en débat est plus que jamais nécessaire.

Haut de page