Navigation – Plan du site

AccueilLireLes livres2021Une histoire de la psychiatrie so...

Une histoire de la psychiatrie soviétique

Une histoire de la psychiatrie soviétique

Grégory Dufaud, Une histoire de la psychiatrie soviétique, Paris, EHESS, coll. « En temps et lieux », 2021, 300 p., ISBN : 978-2-7132-2886-5.
Notice publiée le 28 juin 2021

Présentation de l'éditeur

Quelles sont les visions du progrès scientifique et social en Union soviétique ? Les psychiatres parviennent-ils à inspirer des politiques gouvernementales et, si oui, lesquelles ? Où situent-ils la frontière entre le normal et le pathologique ? Quelles utilisations les gouvernants font-ils des savoirs et pratiques psychiatriques ? Autant de questions que soulève Grégory Dufaud et qui interrogent la variété des significations et des usages de la psychiatrie en Union soviétique.
Grégory Dufaud montre que la révolution bolchevique de 1917 a changé non seulement les rapports entre les individus, mais aussi ce qui peut être assimilé à la folie : la psychiatrie soviétique a acquis une dimension proprement politique. Ce processus croisé de mise en politique de la psychiatrie et de mise en psychiatrie de la politique est au cœur du livre, sur l’ensemble de la période soviétique.

L’enjeu de cet ouvrage n’est pas seulement de caractériser la trajectoire de la psychiatrie, mais il est aussi de réviser la réalité du projet soviétique, en montrant qu’il est impossible de tout faire coïncider avec lui. L’analyse d’un régime politique, si autoritaire soit-il, n’est pertinente que si l’on montre ce que les acteurs peuvent concrètement faire en son sein. De ce point de vue, le monde de la psychiatrie est une voie aussi paradoxale que riche et, au-delà de la voix des psychiatres que l’on suit, c’est aussi la voix des internés que l’on sonde.

Haut de page

Auteur

Grégory Dufaud

Grégory Dufaud est maître de conférence à l’IEP de Lyon et chercheur au Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes (LARHRA). Il a notamment publié Les Tatars de Crimée et la politique des nationalités (éd. Non Lieu, 2011) et Les mots de l’historien (sous la direction de Nicolas Offenstadt, avec Hervé Mazurel, PUM, 2005, rééd. en 2010).

Publications du même auteur

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search